Press release


en | fr

EU human rights policy

MEPs call for greater coherence and consistency


The European Parliament today adopted a report by Greens/EFA MEP Rui Tavares on the EU human rights action plan and strategic framework. Speaking after the vote, Rui Tavares (MEP, Portugal) said:

"MEPs have today made a clear call for a more coherent and consistent EU approach to human rights. The strong support for this report is welcome and should be a signal to the other EU institutions to take note.

"The report makes strategic recommendations for an EU human rights policy which takes into account the effects of the current economic crisis and its influence on the perceived political clout of the EU in the world. It also critically comments on the lack of cooperation and integration between the services of the main EU institutions in the human rights area, setting out proposals to address this, as well as for stepping up cooperation with the Council of Europe. Importantly, the report calls for the adoption of a set of minimum human rights criteria to be raised with third countries and for enforceable human rights clauses to be included in all agreements concluded by the EU.

"There is a need for civil society to be represented in formulating human rights strategies and MEPs have today called for this to be taken into account. This should go hand-hand with greater transparency.

"The report also calls on the Commission to come forward with legislation requiring EU companies to ensure their purchases do not support perpetrators of conflicts or human rights violations."

Politique européenne des droits de l'homme

Les eurodéputés appellent à une plus grande cohérence


Le Parlement européen a aujourd'hui adopté un rapport de l'eurodéputé Verts/ALE Rui TAVARES sur le cadre stratégique et plan d'action de l'UE en matière de droits de l'homme. 

S'exprimant après le vote, Rui TAVARES (Portugal) a estimé que:

"Les députés européens ont aujourd'hui lancé un appel clair en faveur d'une approche plus cohérente de l'UE dans le domaine des droits de l'homme. Nous saluons l'appui solide apporté à ce rapport et les autres institutions européennes devraient en prendre note.

"Le rapport formule des recommandations stratégiques pour que la politique européenne des droits de l'homme prenne en compte les effets de la crise économique actuelle ainsi que l'influence de la crise sur le poids politique de l'UE dans le monde. Le rapport donne aussi un avis critique sur le manque de coopération et d'intégration dans le domaine des droits humains entre les services des principales institutions européennes et énonce des propositions pour y remédier, appelant également pour le renforcement de la coopération avec le Conseil de l'Europe. Surtout, dans le domaine des relations avec les pays tiers, le rapport appelle à l'adoption d'un ensemble de critères minimaux sur les droits de l'homme ainsi que pour l'inclusion de clauses contraignantes sur les droits de l'homme dans tous les accords conclus par l'UE.

"Ce qui est également important et nécessaire c'est que la société civile soit représentée lors de la formulation des stratégies sur les droits de l'homme, et les députés européens ont aujourd'hui appelé pour que cela soit pris en compte. Ceci devrait aller de pair avec une plus grande transparence.

"Le rapport invite également la Commission européenne à présenter une proposition législative obligeant les entreprises européennes à s'assurer que lorsqu'elles font des achats auprès des pays tiers, les sommes déboursées ne finissent pas dans la poche d'auteurs de conflits ou de manquements aux droits humains."


Please share