Press release


de | fr

Fortschrittsbericht Türkei

EU muss sich klar zu der Beitrittsperspektive der Türkei bekennen


Im Europäischen Parlament wurde heute der Bericht über die Reformen im Beitrittsland Türkei abgestimmt. Zu dem Ergebnis der Abstimmungen erklärt die grüne Europaabgeordnete Ska Keller, Mitglied im Gemischten Parlamentarischen Ausschuss EU-Türkei:

"Der Bericht benennt klar die derzeitigen Probleme in der Türkei. Gleichzeitig spricht er sich eindeutig dafür aus, Verhandlungskapitel 23 zu Justiz und Grundrechte sowie Kapitel 24 zu Freiheit und Sicherheit zu eröffnen. Wenn die EU sich nicht ganz klar zu der Beitrittsperspektive der Türkei bekennt, helfen die Verhandlungen jedoch nicht als Motor für Reformen.

Nur, wer nicht von vornherein die Tür zum Beitritt verschlossen hält, kann auch ernsthaft Missstände in der Türkei kritisieren. Und diese Missstände gibt es nach wie vor, vor allem bei der Pressefreiheit, dem Schutz von Minderheiten, Frauenrechten, Umweltschutz und dem Recht auf Asyl. Wir Grünen fordern ein klares Engagement seitens der EU für die Erfüllung der Beitrittskriterien und die erfolgreiche Fortsetzung des Demokratisierungsprozesses in der Türkei.“

UE - Turquie

L'UE doit rester un levier de transformation démocratique de la Turquie


Le Parlement européen vient d'adopter un rapport sur le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE. Réagissant au vote de ce jour, Hélène FLAUTRE, Présidente de la commission parlementaire mixte UE-Turquie a estimé que :

"Le rapport sur le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE, adopté aujourd'hui à une large majorité par le Parlement européen, constitue un appel et un soutien aux réformes démocratiques et à la protection des libertés fondamentales en Turquie. Il constitue un message clair et précis envoyé aux autorités turques, aux acteurs politiques et à la société civile pour s'engager vers un approfondissement de l'état de droit en Turquie.

Avec cette résolution, le Parlement européen exprime ses vives inquiétudes concernant la loi anti-terroriste, laquelle menace en l'état actuel la liberté de la presse, la liberté syndicale, la liberté de s'assembler et de manifester. Le Parlement européen appelle à une réforme profonde de cette loi, surtout les articles 6 et 7, il soutient également les réformes judiciaires et appelle au dialogue politique pour l'élaboration d'une nouvelle Constitution. 

Ce rapport rappelle également la nécessité voire l’urgence pour la Turquie d'une solution politique à la question kurde.

La signification politique de ce document est d'autant plus forte et cohérente qu'il encourage à ouvrir les chapitres 23 et 24 et à établir une feuille de route en faveur d'une libéralisation des visas afin de mettre fin aux blocages et aux pratiques discriminatoires. Il converge ainsi avec l"’agenda positif" proposé l’année dernière par la Commission européenne afin de redynamiser les relations atones turco-européennes et vise ainsi à s'assurer que l’Union européenne reste une référence pour la Turquie en matière de démocratisation mais aussi un levier de démocratisation dans les mains des citoyens en Turquie."


Responsible MEPs

Please share