Press release


en | fr

Illegal fisheries

EU must get serious on global illegal fishing


The European Parliament fisheries committee today adopted a report by Greens/EFA MEP Isabella Lövin on illegal, unreported and unregulated (IUU) fishing. The report highlights the particular responsibility of the EU to step up efforts to combat IUU fishing both by pushing for greater international efforts and by properly implementing EU rules. After the vote, Isabella Lövin said:

"With many fish stocks around the world already perilously threatened, illegal fishing could be the final straw. While the EU now has stronger rules on IUU fishing, IUU is a global problem, accounting for up to one-third of annual marine catches; the EU needs to do more to promote effective international cooperation to combat illegal fishing.

"Given the mobility of fishing vessels, fish stocks, fish products and financing, only international cooperation can be effective and this report suggests various ways in which international community should cooperate to end illegal fishing. We need to ensure that ruthless operators cannot simply change the flag of their vessels to avoid their responsibilities.

"As the EU imports over 60 percent of its seafood, it is all the more clear that international cooperation is necessary. Last month's agreement with the US on combating illegal fishing is an important step in the right direction. There is a need for a common import policy among the major fish importing nations - notably, the EU, the US and Japan - with complete traceability and requirements for catch documents for all fish. This should be complemented by global registers for fish DNA to prevent mislabelling."

Pêche illégale

L'Union Européenne doit prendre au sérieux le problème de la pêche illégale


Ce mardi 11 octobre 2011, la commission Pêche du Parlement européen a adopté un rapport dont l'auteur est l'eurodéputée Verte/ALE Isabella Lövin sur la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN). Le rapport souligne en particulier la responsabilité de l'UE dans le combat contre la pêche "INN", ce qu'elle doit faire pour que les règles européennes soient correctement appliquées et  pour assurer de plus grands efforts au niveau international.

A l'issue du vote, Isabella Lövin a estimé que :

"Alors que de nombreux stocks halieutiques sont déjà dangereusement menacés à l'échelle mondiale, la pêche illégale pourrait être la goutte qui fera déborder le vase. Tandis que l'UE a maintenant des règles plus fortes sur la pêche "INN", cela reste un problème global et concerne pratiquement un tiers des prises marines annuelles; l'UE doit faire plus pour encourager la coopération internationale pour combattre la pêche illégale."

"Etant donné la mobilité des bateaux de pêche, des stocks halieutiques, des produits de pêches et des financements, seule la coopération internationale peut être efficace. Ce rapport suggère par conséquent à la communauté internationale différentes solutions afin de mettre un terme à la pêche illégale. Nous devons nous assurer que les opérateurs sans scrupules ne puissent pas simplement changer leur drapeau marin afin d'échapper à leurs responsabilités."

"Le fait que l'UE importe plus de 60 pour cent de ses fruits de mer souligne encore plus la nécessité de la coopération internationale. L'accord conclu le mois dernier avec les Etats-Unis sur le combat contre la pêche illégale constitue un pas important dans la bonne direction. Les principaux Etats importateurs de poissons - notamment, l'UE, les Etats-Unis et le Japon - ont besoin d'une politique d'importations commune - avec une traçabilité complète et une documentation obligatoire sur la prise marine pour tous les poissons. Ceci devrait être complété par l'instauration de registres globaux sur l'ADN des poissons pour empêcher l'étiquetage trompeur."

 


Please share