News


en | fr

New Trade Commissioner?

Yannick Jadot on Trade Commissioner nominee Cecilia Malmstrom


What is your overall impression of how the candidate performed?

Cecilia Malmström was obviously well briefed on the trade dossier. Unfortunately, she has fallen completely into the line and footsteps of her predecessor, Karel de Gucht.

Were there particular issues or answers that stood out – either in a positive or negative sense?

In dramatic fashion, Ms Malmström took a 180 degree turn on the ISDS issue. While in her initial written responses to questions from members she revived the spirit of Juncker's answers to the EP, namely opposition to Investor State Dispute Settlement (ISDS) devices, during her testimony today she had a positive view that would be an unacceptable setback for democracy. She also failed to respond to our request to include binding chapters on "sustainable development" in free trade agreements or to integrate the precautionary principle into texts. Finally, if she rejects outright a possible cooperation with the American administration on European regulations for the protection of private data, she did not give a precise answer. Ms. Malstrom displays an unshakable faith in the absolute virtues of free trade. Her commitments to greater transparency though were not concrete or specific and in general the manner of her answers remained disconnected from from the actual questions and the concerns of European citizens faced with a headlong rush towards globalisation and the dilution of the European project. Clearly, she has decided to defend the controversial record of the outgoing Commission rather than choosing a more balanced path.

Do you think she is suitable for the portfolio for which she has been proposed?

Ms Malmström has demonstrated her commitment and competence these last years. Her neo-liberal fibre promises heated, but I hope also constructive, debate with the Greens.

Out of ten, what marks would you give her hearing performance?

4/10 -  She recited briefings from the EU Commission's directorate general for trade too frequently and did not open any new perspective on trade policy.

Une nouvelle Commissaire au Commerce?

Yannick Jadot commente la prestation de Cecilia Malmstrom, Commissaire désignée


Quelle est votre impression générale quant à la performance de la Commissaire désignée?

Cecilia Malsmtröm a visiblement été bien briefée sur les dossiers INTA (commerce international). Malheureusement, elle s'inscrit totalement et élogieusement dans les pas de son prédécesseur, Karel de Gucht.

Certains sujets ou certaines réponses vous ont-elles particulièrement frappé – que ce soit de manière positive ou négative ?

De manière politiquement dramatique, Madame Malmström a pris un virage à 180 degrés sur la question ISDS.  Alors que dans un premier courrier contenant ses réponses aux questions écrites des députés, elle reprenait l'esprit des réponses de Juncker devant le PE, à savoir une opposition à un dispositif de règlement des différends investisseur/État (ISDS), elle a, durant son audition, dresser un panorama positif d'un recul pourtant inacceptable de la démocratie. Par ailleurs, elle n'a pas répondu à notre demande de rendre contraignants les chapitres "développement durable" des accords de libre-échange ou l'intégration dans ces textes du principe de précaution. Enfin, si elle a rejeté en bloc les allégations sur une possible coopération avec l'administration américaine sur les règlementations européennes en matière de protection des données privées, elle n'a apporté aucune réponse précise. Madame Malstrom affiche une foi inébranlable dans les vertus absolues du libre-échange. Ses engagements pour plus de transparence n'ont pas été précisés concrètement et de manière générale ses réponses restent déconnectées des questions et des craintes des citoyens européens face à la fuite en avant de la mondialisation et la dilution de la spécificité du projet européen. Clairement, elle a décidé de défendre le bilan controversé de la Commission sortante plutôt que de porter une feuille de route plus équilibrée.

 

Pensez-vous qu'elle soit la bonne personne pour le portefeuille que M. Juncker propose de lui attribuer?

Madame Malmström a fait la démonstration ces dernières années de son engagement et de ses compétences. Sa fibre néo-libérale promet des débats houleux mais j'espère constructifs avec les Verts européens.

Sur 10, quelle note attribueriez-vous à sa prestation devant le Parlement?

4/10 -  Elle a trop récité les briefings de la DG commerce et n'a ouvert aucune nouvelle perspective en matière de politique commerciale.


Contact person

Phone Brussels
+32-2-2845375
Phone Strasbourg
+33-3-88175375

Contact person

Phone Brussels
+32-2-2845375
Phone Strasbourg
+33-3-88175375

Please share