Press release


en | de | fr

NSA/SWIFT scandal

EU's data agreement with US must be suspended says EP


The European Parliament today adopted a resolution calling for the suspension of the EU-US agreement on the exchange of SWIFT bank transfer data, following the revelation that the US secret service NSA was also involved in the surveillance of SWIFT (the international bank transfer company). After the vote, Green home affairs spokesperson Jan Philipp Albrecht, Parliament's rapporteur/draftsperson for new EU data protection rules, stated:

"In calling for the EU-US SWIFT agreement to be suspended, the European Parliament has today sent a clear message that enough is enough. The revelations about NSA interception of SWIFT data make a mockery of the EU's agreement with the US, through which the bank data of European citizens is delivered to the US anti-terror system (TFTP). What is the purpose of an agreement like this, which was concluded in good faith, if the US authorities are going to circumvent its provisions?

"The EU cannot continue to remain silent in the face of these ongoing revelations: it gives the impression we are little more than a lap dog of the US. If we are to have a healthy relationship with the US, based on mutual respect and benefit, EU governments must not be afraid of defending core EU values when they are infringed. EU leaders must finally take a clear and unambiguous stance on the NSA violations at this week's summit."

NSA späht europäische Bankdaten aus

SWIFT-Abkommen mit den USA aussetzen!


Das Europäische Parlament fordert das so genannte SWIFT-Abkommen mit den USA auszusetzen, nachdem aufgedeckt wurde, dass der US-Geheimdienst NSA die Bankdaten europäischer Bürgerinnen und Bürger ausspäht. Das Abkommen regelt die Übermittlung europäischer Bankdaten an US-Behörden zum Ziel der Terrorbekämpfung. Dazu erklärt Jan Philipp Albrecht, innen- und justizpolitischer Sprecher der Grünen im Europäischen Parlament:

"Das Europäische Parlament sendet eine klare Botschaft: Genug ist genug! Der neue Spähskandal macht aus dem Abkommen der EU mit den USA zur Terrorismusbekämpfung eine Farce. Das Abkommen soll Geldtransfers zur Finanzierung des Terrorismus aufspüren und beruht auf gegenseitigem Vertrauen. Welchen Sinn hat ein solches Abkommen, wenn der US-Geheimdienst es umgeht? 

Angesichts immer neuer Enthüllungen kann die Europäische Union nicht tatenlos zu sehen. Eine echte Partnerschaft mit den USA braucht gegenseitiges Vertrauen. Die Regierungen der EU-Mitgliedstaaten dürfen jetzt nicht in Schockstarre verfallen und müssen ihre Grundwerte verteidigen, wenn diese verletzt werden. Die Staats- und Regierungschefs müssen auf ihrem Gipfel Ende dieser Woche zum NSA-Skandal klar und unmissverständlich Position beziehen.“ 

NSA - Espionnage - Données bancaires européennes

Suspendons l’accord SWIFT avec les États-Unis


Face aux révélations concernant les services de renseignements américains - NSA - à savoir qu'ils espionnent les données bancaires des citoyens européens, le Parlement européen a décidé de demander, dans sa résolution adoptée aujourd'hui, que l’accord SWIFT avec les États-Unis soit suspendu. L'accord règle le transfert de données bancaires européennes aux autorités américaines dont l'objectif est la lutte contre le terrorisme.  

Réagissant à l'issue du vote, Hélène FLAUTRE, députée européenne du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission des libertés civiles du PE, a estimé que :

«Le Parlement européen demande la suspension de l'accord SWIFT. Il ouvre ainsi la voie au Conseil européen des 24 et 25 octobre: les chefs d'États et de gouvernements des États-membres ont l'opportunité de prouver que la défense des droits fondamentaux des citoyens prévaut sur toute autre considération.  

Quelques jours après les révélations d’espionnage par la NSA des communications privées de citoyens français, après l'adoption de notre résolution sur les programmes de prisons et vols secrets de la CIA le 10 octobre dernier, il est temps de mettre un terme au climat d’impunité qui entoure la lutte contre le terrorisme par les États-Unis sur le territoire de l’Union! »  

Jan Philipp ALBRECHT, député européen du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission des libertés civiles du PE, a pour sa part estimé que : 

« Le Parlement européen envoie un message clair: ça suffit! Le nouveau scandale de surveillance rend absurde les accords de l'UE avec les États-Unis pour combattre le terrorisme. L’accord (nom officiel :le traité TFTP (Terrorist Financing Tracking Program), pour traquer les transferts d'argent qui financent le terrorisme est basé sur la confiance mutuelle. Quel sens a un tel accord s’il est contourné par les services secrets américains?

Face à des nouvelles révélations, l'Union européenne ne peut pas rester immobile. Un véritable partenariat avec les États-Unis nécessite une confiance mutuelle. Les gouvernements des États membres de l'UE ne doivent pas en rester à  l'état ​​de choc. Il nous faut défendre nos valeurs fondamentales dès lors qu'elles ne sont pas respectées. Les chefs d’États et de gouvernements doivent se positionner clairement et sans ambiguïté  à ce propos lors du Sommet européen qui débute demain. »