Press release


en | de | fr

Plastic bags

New rules to dramatically reduce use of environment-damaging bags get all-clear


The European Parliament today voted to give final approval to new EU rules to reduce plastic bag use. The new rules oblige EU governments to adopt measures to drastically reduce the use of single-use plastic carrier bags. Commenting after the vote, Green MEP Margrete Auken, the European Parliament's rapporteur (lead negotiator) for the legislation, stated:

"These new rules will dramatically reduce the use of plastic bags and are a historic breakthrough in tackling the pervasive problem of plastic waste in our environment and waste reduction in general. For the first time, we have binding measures at EU level to reduce waste. EU member states will have to take action to reduce plastic bag use but they will be able to choose how to do it: either they introduce pricing for plastic bags or equally effective measures, or they deliver on ambitious reduction targets (1).

"Pricing is the obvious way to go: it has proven to be the most effective measure for reducing the consumption of single use plastic bags, and is already used or foreseen in many jurisdictions. However, it should be applied across the board, from large supermarkets to small corner shops.

"Given plastic waste respects no borders, notably in waterways, there is a clear argument for Europe-wide regulation. Using regulation to reduce plastic bag use, with the myriad of environmental problems this causes, has proved a major success and it is common sense to regulate this at EU level. Thankfully, the eleventh hour threat by EU 'red tape commissioner' Timmermans to block the legislation was abandoned at the last moment."

 (1) Average consumption of single-use plastic bags was found to be at 176 bags per person per year in 2010. The reduction targets agreed are set as follows: 90 bags by the end of 2019 (equivalent to a reduction of almost 50% as compared to 2010), 40 bags by the end of 2025 (equivalent to a reduction of almost 80%).

Grüner Erfolg

EU-Parlament stimmt für weniger Plastiktüten


Das EU-Parlament hat an diesem Dienstag für eine Reduzierung von Plastikmüll in der Eu gestimmt. Bis 2019 soll der durchschnittliche Jahresverbrauch pro Person auf 90, bis 2025 auf 40 Tüten gesenkt werden. Es bleibt den Mitgliedsstaaten überlassen, ob sie Gebühren einführen oder ob sie die Ziele mit anderen Maßnahmen erreichen. Dazu sagt die verantwortliche Berichterstatterin und Abgeordnete der Grünen/EFA-Fraktion Margrete Auken:  

"Dieser Kompromiss ist ein Durchbruch für die Reduzierung von Plastikmüll in der EU. Es ist das erste Mal, dass die EU-Mitgliedsstaaten dazu verpflichtet werden, den Verbrauch von Plastiktüten zu senken und es EU-weit verbindliche Vorgaben dafür gibt. Das ist auch ein Erfolg gegen die EU-Kommission, die die Regulierung wegen angeblich zu viel Bürokratie, einstampfen wollte.

Das Ende der Gratistüte ist der beste Weg. Dies sollte dann aber nicht nur in großen Supermärkten eingeführt werden, sondern flächendeckend vom Kaufhaus über Bäckereien bis hin zu Buchhandlungen. Es war lange überfällig, dass wir Ressourcen einsparen und die Umwelt schützen. 

Bedauerlich ist, dass wir das Verbot der umweltschädlichen Oxo-Plastiktüten nicht durchsetzen konnten. Diese Plastiktüten zerfallen in Mikroplastikteilchen, verschmutzen somit die Umwelt und bereiten Probleme im Recycling-Prozess. Statt eines direkten Verbots müssen wir nun auf eine Studie der EU-Kommission warten, um weitere Schritte gegen die Oxo-Tüten zu unternehmen."

Utilisation des sacs en plastique

Feu vert pour la nouvelle stratégie de réduction des pollutions par les plastiques


Le Parlement européen a donné aujourd'hui son accord final pour les nouvelles règles européennes de réduction des sacs plastiques. Les nouvelles règles obligent les gouvernements de l'UE à adopter des mesures d'envergure permettant de réduire le recours aux sacs plastiques à usage unique. Commentaires à l'issue des votes de Margrete Auken, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et rapporteure du texte pour le Parlement européen:

"Ces nouvelles règles vont permettre de réduire drastiquement l'usage des sacs plastiques et sont une avancée historique face aux problèmes générés par les déchets plastiques et les déchets en général. 

Pour la première fois, nous aurons des mesures contraignantes au niveau européen pour la réduction des déchets. Les États membres de l'Union européenne devront prendre des mesures pour réduire l'usage des sacs plastiques mais ils auront le choix: soit ils mettront fin à la gratuité des sacs, soit ils opteront pour des objectifs ambitieux de réduction (1). 

La fin de la gratuité est l'option la plus évidente: là où elle est déjà appliquée, cette mesure est la plus efficace pour stopper la consommation de sacs plastiques à usage unique. Cependant, elle doit pour cela être appliquée très largement, depuis le gros supermarché jusqu'au petit commerce du coin de la rue."

Pour Michèle Rivasi, Vice-Présidente du groupe des Verts/ALE:

"Si les écologistes se réjouissent aujourd'hui, il reste encore des marges d'amélioration, notamment en ce qui concerne les sacs dits "oxo-biodégradables". Plutôt que de se dégrader lors d'un processus de compostage, et donc de permettre la fabrication de matières organiques homogènes, ces matières se fragmentent en millions de micro-plastiques. Au lieu de réduire le risque lié à la dissémination de plastique dans les écosystèmes, cette fausse bonne solution augmente le risque: des polluants infiniment plus petits donc moins visibles et infiniment plus nombreux donc plus diffus.  

Les écologistes auraient bien sûr préféré une interdiction pure et simple des sacs à usage unique. Une majorité au sein du Parlement européen et du Conseil existait. Malheureusement, la religion de la Commission Juncker en a décidé autrement: au nom de la simplification réglementaire - la sacro-sainte "better regulation" en anglais- , la Commission européenne a empêché qu'une telle mesure de prévention ne soit prise. La Commission a perdu l'occasion qui lui était offerte de protéger la biodiversité. Au lieu de cela, elle a préféré privilégier les intérêts d'une industrie de niche."

(1) La consommation moyenne de sacs plastiques à usage unique dans l'UE était de 176 sacs par personne et par an en 2010. Les objectifs de réduction sont les suivants: passer à 90 sacs d'ici 2019 (soit une réduction de presque 50% par rapport à 2010) et à 40 sacs d'ici l2025 ( soit au total une réduction de 80% par rapport à 2010).