Press release


en | fr

Russia - Khodorkovsky trial

New ruling, same old politically-motivated outcome


A court in Moscow today issued its ruling in the appeal case of Mikhail Khodorkovsky and Platon Lebedev, upholding their second conviction but reducing the sentence of Khodorkovsky by one year. The Greens hit out at the ruling as politically-motivated and called on the EU to raise the issue at its forthcoming summit with Russia (10-11 June). Commenting on the ruling, Green MEP and chair of the EP sub-committee on human rights Heidi Hautala said:

"This ruling is yet another blow for the rule of law in Russia. Nobody is under any illusions about the politically-motivated outcome of this sham trial and the farcical and cosmetic re-sentencing. A trumped up 13 year sentence is just as outrageous as a trumped up 14 year sentence. Only the acquittal of Mikhail Khodorkovsky would restore the faith of the international community in the rule of law in Russia."

 Green MEP and expert on Russia Werner Schulz added:

"The EU cannot continue to brush concerns about the complete disregard for the rule of law in Russia under the table. The Khodorkovsky case must be put on the agenda of the forthcoming EU-Russia summit and we call on the European Commission and foreign policy high representative Cathy Ashton to take steps to this end."

Russie-Khodorkovsky

Nouveau jugement, même résultat navrant motivé par des raisons politiques


La Cour d'appel de Moscou vient de confirmer la condamnation de Mikhaïl Khodorkovski et de Platon Lebedev. Elle s'est contentée de réduire la peine de prison de Mikhaïl Khodorkovski d'un an. Il restera donc derrière les barreaux jusqu'en 2016, soit 13 ans au total.

Les Verts au Parlement européen considèrent que cette condamnation absurde est avant tout politique et demandent à l'UE de mettre cette question à l'ordre du jour du prochain Sommet UE-Russie (10 -11 Juin). S'exprimant à propos de cette condamnation, Heidi Hautala Membre du Groupe des Verts/ALE et Présidente de la sous-commission des droits de l'Homme du Parlement européen a estimé que:

"Ce jugement est un nouveau coup porté à l'état de droit en Russie. Personne ne se fait la moindre illusion sur le fait que cette décision, une farce honteuse, résulte de motivations politiques. Une condamnation de 13 ans est aussi outrageuse qu'une condamnation de 14 ans. Seul un acquittement de Mikhail Khodorkovsky pourrait restaurer la foi en l'état de droit en Russie de la part de la communauté internationale."

L'eurodéputé Vert, expert sur la Russie, Werner Schulz a estimé pour sa part que:

"L'UE ne peut pas continuer à ignorer le manque de considération pour l'état de droit en Russie. Le cas Khodorkovsky doit être discuté lors du prochain Sommet UE-Russie et nous demandons à la Commission européenne, ainsi qu'à la Haute représentante, Mme Ashton, de prendre des initiatives dans ce sens."