[Aller au menu]

Qui sommes-nous?

"Les Verts/Alliance Libre européenne" est un groupe parlementaire européen composé des Verts et des représentants des nations sans état ("régionalistes").

Ce groupe est né en juillet 1999 de la volonté politique de deux familles politiques européennes distinctes et progressistes de coopérer au sein du Parlement européen.

Les Verts/ALE sont actuellement le quatrième groupe au Parlement européen et compte 58 député-e-s provenant de 15 Etats membres. Avec 28 femmes et 30 hommes, l'égalité des genres y est largement assurée.

            (Langue des signes internationale)

Notre projet vise à :

  • construire une société respectueuse des droits fondamentaux et de la justice environnementale:  le droit à l'auto-détermination, au logement, à la santé, à l'éducation, à la culture et à une qualité de vie élevée;
  • accroître la liberté dans le monde du travail, non seulement en s'attaquant au chômage, mais aussi en élargissant les choix personnels et en libérant le potentiel créatif dont dispose chaque être humain;
  • approfondir la démocratie, par la décentralisation et la participation directe des citoyens au processus décisionnel qui les concerne et par une plus grande ouverture au sein du Conseil et de la Commission et en faisant en sorte que la Commission soit entièrement responsable devant le Parlement;
  • construire une Union européenne basée sur le principe de subsidiarité, de liberté des peuples et de solidarité;
  • réorienter l'Union européenne, qui est influencée exagérément par sa conception économique, vers des valeurs sociales, culturelles et écologiques;

Les Verts/ Alliance Libre Européenne oeuvrent pour :

  1. des réformes économiques et sociales en vue d'un développement durable à la fois pour les êtres humains et pour la nature;
  2. un processus démocratique reliant le commerce, la sécurité, les questions économiques et sociales aux droits environnementaux et démocratiques;
  3. des normes écologiques, sociales et démocratiques de haut  niveau, pour assurer la qualité de la vie;
  4. la solidarité, des droits de l'homme et des citoyens garantis pour tous, y compris les personnes originaires de pays extérieurs à l'Union européenne;
  5. une politique étrangère visant à résoudre les problèmes par des moyens pacifiques, plutôt que par la force militaire;
  6. l'amélioration des structures permettant la participation démocratique dans le processus décisionnel politique  de tous les acteurs, les ONG, les syndicats, les citoyens et les autorités civiles à tous les niveaux, assorties de mesures visant à assurer une participation égale des femmes et des hommes;
  7. la garantie d'une égalité des droits et des chances, ainsi que du respect de la diversité culturelle et linguistique;
  8. une politique de l´emploi et de la redistribution du travail avec une attention particulière au partage plus équitable du travail entre femmes et hommes afin de mettre fin à l´actuelle inégalité dans la répartition du  travail, en veillant à ce que les femmes puissent être actrices à part entière sur le marché du travail, ainsi que dans la vie politique;
  9. implication des autorités compétentes élues qui jouissent des pouvoirs constitutionnels aux décisions du Conseil des ministres dans les questions relevant de leur compétence;
  10. le développement de l´art. 299.2 du Traité d´Amsterdam qui octroie un statut spécial permanent aux régions les plus éloignées (Les Canaries, les Açores, Madère et les D.O.M. français).

Les deux partenaires constituant du Groupe conviennent de définir un programme de travail commun annuel pour le travail politique en relation avec le programme de travail du Parlement.