[Aller au menu]

18.04.2012

Politique régionale - Rôle de la politique de cohésion dans les régions ultrapériphériques

La Commission européenne doit revoir ses propositions

Ce mercredi 18 avril, le Parlement européen a voté un rapport d'initiative sur "le rôle de la politique de cohésion dans les régions ultrapériphériques de l’Union européenne dans le contexte de la stratégie «Europe 2020»". Celui-ci précède une nouvelle Communication de la Commission européenne, prévue pour la fin mai, qui proposera une stratégie rénovée pour les régions ultrapériphériques.

Pour Catherine Grèze, eurodéputée des Verts/ALE, membre de la Commission REGI et Vice-présidente d'Eurolat:

"Les députés européens ont envoyé un message clair sur l'Outremer à la Commission européenne lors du vote de ce rapport. Dans sa proposition de règlement FEDER pour la future période de programmation 2014 - 2020, la Commission propose de faire des coupes budgétaires significatives sur l'enveloppe additionnelle dédiée aux RUP (moins 46% par rapport à la période actuelle). Le présent rapport d'initiative déplore cette baisse et demande un maintien en termes réels. Par ailleurs, il demande que soit mesuré l'impact des effets des accords internationaux en matière de commerce et de pêche sur ces territoires et leur production locale. Ainsi, tant sur le plan budgétaire que commercial, la Commission européenne devra tenir compte du message sans équivoque du Parlement européen."

Et de conclure :

"Si, sur le fond, le rapport est encourageant, force est de constater la frilosité inacceptable des députés face aux propositions des Verts en matière d'environnement. A ce titre, Nous avons proposé d'inclure un critère lié au changement climatique pour chaque projet financé par la politique de cohésion, tel que préconisé par une étude publiée par le Parlement européen*. Mais en vain.

Les régions ultrapériphériques doivent faire face à des crises combinées terribles (environnementale, sociale, économique). Seule une vision sur le long terme permettra d'apporter une réponse globale à la hauteur de ces défis, via la mise en place de stratégies de développement local endogène adaptée reposant sur une agriculture et une pêche durable." 

* Etude Commission Développement régional "le rôle de la politique régionale dans le traitement des conséquences du changement climatique dans les régions ultrapériphériques" juillet 2011