[Aller au menu]

14.01.2016

Réacteurs nucléaires belges

Une nouvelle étude confirme le danger de poursuivre l'exploitation de Doel 3 et Tihange 2

Le groupe des Verts / ALE au Parlement européen a présenté aujourd'hui la troisième étude du Dr Ilse Tweer sur les réacteurs nucléaires belges de Doel 3 et Tihange 2. La scientifique fournit de nouvelles informations sur les fissures des cuves sous pression du réacteur (1) et qualifie d'irresponsable leur exploitation.

Pour la Présidente du groupe Verts-ALE Rebecca HARMS :

" L'exploitation des réacteurs Doel 3 et Tihange 2 serait totalement imprudente. L'étude démontre que l'origine et les causes des fissures apparues au niveau des cuves demeurent indéterminées.

Rien ne permet d'étayer l'explication d'Electrabel selon laquelle il s'agirait de défauts de fabrication mineurs et sans conséquence.

L'étude du Dr Tweer remet, notamment, en cause la qualité des matériaux utilisés. Elle révèle également un manque de rigueur de l'autorité nucléaire belge concernant les résultats des tests et l'évaluation des risques.

La conclusion du docteur Tweer est très claire: l'exploitation de ces réacteurs situés dans des zones à haute densité de population constitue une menace."

(1)    La découverte en 2012 de milliers de fissures au niveau des cuves des réacteurs nucléaires belges de Doel 3 et Tihange 2 a conduit à une succession de mises à l'arrêt et de remises en marche de ces réacteurs.

Plus d'information :

Guendalina De Sario

Conseillère Presse et Media (langues française, italienne et espagnole)
Tél. Bruxelles +32-2-2830984