Press release


en | fr

Biodiversity

Absence of new ideas in EU strategy on halting biodiversity loss


The European Commission today presented an EU strategy* aimed at fulfilling the EU goal of halting biodiversity loss by 2020, agreed by EU leaders last year. The Greens expressed regret that the strategy offers few concrete commitments for achieving this goal and sub-targets that are inconsistent with the overall goals. Commenting on the strategy, Green MEPs Bas Eickhout and Sandrine Bélier said:

"The EU biodiversity strategy regrettably fails to live up to its title. The rhetoric on the importance of protecting biodiversity has not been translated into concrete proposals for achieving that objective. The strategy could and should have been a detailed policy blueprint for meeting the EU's revised goal of halting biodiversity loss by 2020, instead it is distinguished by unambitious sub-targets and a lack of concrete commitments to fulfil the goal of halting biodiversity loss."

Bas Eickhout added:

"Action is urgently needed if the EU is to achieve its goal of halting biodiversity loss by 2020. Biodiversity needs to become a core priority in all relevant EU policies, like the Common Agricultural and Fisheries Policies, otherwise the 2020 goal will become an empty promise, as the earlier goal of halting biodiversity loss by 2010 was."

Sandrine Bélier concluded:

"The real test of the Commission's commitment to halting biodiversity loss will now be the proposals it presents this year across different policy areas. The next EU budgetary cycle will also be crucial and the EU should ensure all its programmes contribute to biodiversity protection rather than loss. The commitment to ensure that direct payments under the CAP are linked to biodiversity protection is a welcome development to this end. Any EU funding must be conditional on consistency with and full implementation of EU biodiversity and water legislation in the regions concerned."
 
* Strategy available at:

http://ec.europa.eu/environment/nature/biodiversity/comm2006/pdf/2020/1_EN_ACT_part1_v7[1].pdf

Biodiversité

Nouvelle stratégie européenne pour la Biodiversité : La Commission manque son objectif


Après plusieurs mois d'attente, la Commission européenne vient aujourd'hui de présenter sa Stratégie Biodiversité pour 2020. Elle vise à mettre en œuvre le plan stratégique international adopté lors de la COP10 de Nagoya (Japon) en octobre dernier, pour répondre au défi de la perte de la biodiversité d'ici 2020, mais manifestement, elle n’est pas à la hauteur des enjeux.

Pour Sandrine Bélier, Députée européenne (Verts/ALE) Europe Ecologie Les Verts :

"Nagoya a constitué un souffle d'espoir pour la valorisation de la biodiversité, mais les objectifs et les moyens proposés par la Commission aujourd’hui sont bien trop frileux. Ils ne permettent la réalisation des engagements internationaux de l'Union, ni de répondre à l’enjeu de la perte de la biodiversité. Cette stratégie aurait pu et aurait dû présenter un projet politique détaillé pour atteindre l'objectif révisé de l'UE de la perte de biodiversité d'ici à 2020. Au lieu de cela, il est décevant de constater qu’elle se caractérise par une absence de mesures concrètes."

Et Sandrine Bélier, membre de la commission Environnement, d’ajouter :

"Il est urgent que la lutte contre la perte de la biodiversité devienne une priorité essentielle qui se traduise dans toutes les politiques sectorielles de l’UE. Le véritable test de l'engagement de la Commission pour lutter contre l'appauvrissement de la biodiversité est désormais dans les propositions qu'elle présentera cette année dans les différents domaines d’intervention de l’UE. Le cycle du prochain exercice budgétaire, mais aussi de révision de la Politique Agricole Commune et de la Politique Commune de la Pêche seront révélateurs et cruciaux.

L'Union européenne devra notamment assurer que tous ses programmes contribuent à la préservation de la biodiversité. Elle devra notamment assurer que les paiements directs au titre de la PAC seront liés à cet enjeu, mais aussi subordonner l’ensemble des fonds structurels à la pleine application de la réglementation en vigueur sur la biodiversité (Natura 2000) et sur l'eau (Directive Cadre sur l’Eau) dans les régions concernées."

Et de conclure : "Nous avons besoin, plus que jamais, d'une forte volonté politique des Etats Membres pour ne pas connaître le même échec que la précédente stratégie."

Le lien vers le document de la Commission : http://ec.europa.eu/environment/nature/biodiversity/comm2006/pdf/2020/1_EN_ACT_part1_v7[1].pdf