News


en | fr

Greens/EFA Round up

Debriefing of the Brussels plenary 25 March 2015


Table of contents

EP Plenary session

  • Tax policy
  • Annual Tax Report
  • Macro-financial assistance to Ukraine
  • Minimum rates of pay in the transport sector
  • International Roma Day

____________________

Tax policy

Vote Wednesday 25 March

MEPs debated the Commission’s Tax transparency "package" which was presented last week. The only tangible proposal concerns automatic information exchange for tax rulings between EU tax authorities. We have argued that information on at least the most outrageous rulings have been subject to exchange obligations since the late 1970s, the violation of which is subject to the special TAXE committee. So while we welcome the new proposal, we deplore that the existing obligations were never implemented.

Also, the Commission’s proposal has two key shortcomings. It does not lead to public transparency, and it does not cover third country rulings (such as Swiss rulings).  

Moreover, the "package" includes an announcement to study the possibility of introducing country-by-country tax reporting for multi-nationals, i.e. extending what we achieved for banks to all sectors of the economy.

Finally, the Commission announced to review the Code of Conduct on Business Taxation and to work on quantifying the scale of tax evasion and avoidance. We welcome this, although future measures will be difficult to assess given the lack of detail. The work of the Code of Conduct group is shredded with secrecy, and more public deliberations would certainly be most welcome. Access to the Code of Conduct documents of the past will also be key to the work of the special committee (TAXE). 

Further information:
Michael Schmitt - Advisor on Economic and Monetary Affairs
michael.schmitt@ep.europa.eu

____________________ 

Annual Tax Report

Vote Wednesday 25 March

The European Parliament has adopted Wednesday its annual taxation report. The Greens had initiated this yearly exercise some years ago, before the Luxleaks scandal. The report reiterates that €1 trillion of potential tax revenue is lost every year in the EU due to tax fraud and tax avoidance. Unfortunately, it makes only few proposals on how to tackle this massive problem. We hope that the special Luxleaks committee will generate the necessary reform ideas and the momentum to implement them. We welcome that the report calls financial transaction tax revenue to go towards the EU budget, as well as positive references to the need to study minimum corporate tax rates and country by country tax reporting. We also welcome the call on Member States when implementing the Anti-Money Laundering directive to ensure transparency on beneficial ownership to the greatest extent possible. Unfortunately, our amendments on ecological taxation and social indicators were rejected, as was our proposal for a definition of tax havens.

Further information:
Michael Schmitt - Advisor on Economic and Monetary Affairs
michael.schmitt@ep.europa.eu

____________________  

Macro-financial assistance to Ukraine

Vote Wednesday 25 March

MEPs approved Wednesday a €1.8 billion EU loan to Ukraine. This so-called macro-financial assistance needs to be disbursed urgently to Ukraine against a real risk of default and amid pressing financing needs.

However, the aid package is far from being an ideal instrument as it is based on the same conditionality as the International Monetary Fund programmes and is mainly based on loans. Moreover, the decision to base MFA only on loans instead of a combination of loans and grants is grounded on the consideration that Ukraine as a middle-income country. The fact the Ukraine is at war and that its future is highly uncertain is not taken into account.

Since urgency is key here, avoiding a default of Ukraine is the priority. However, we should open the debate on more appropriate financing instruments, on the medium-term sustainability of Ukrainian debt and the impact of economic reforms on the society.

The Greens favour a financial aid policy based on grants and a much more important allocation of resources to institution building programmes. We believe a wider and more structured debate on financing and support policy to Ukraine is needed and not just act with ad hoc solutions always dictated by urgency.

The social consequences of the reforms are tough: gas prices for households are expected to triple in the coming weeks and the social safety net to compensate for such rise could not be sufficient; retirement and unemployment benefits are to be cut substantially; unemployment is rapidly increasing.

Further information:
Chiara Miglioli - Adviser on International Trade
chiara.miglioli@europarl.europa.eu

____________________   

Minimum rates of pay in the transport sector

Debate Wednesday 25 March

The European Parliament debated Wednesday working conditions and the application of the minimum wage for lorry drivers, leaving MEPs thoroughly divided on the issue. The discussion comes after Germany's decision earlier this year to apply the German minimum wage also to foreign drivers. The European Commission is currently assessing the German measures and their impact, as the issue has implications for the transport sector across the EU.

In response to this debate, the Greens yesterday welcomed to Brussels more than 20 representatives from lorry driver unions across the EU, to stand in solidarity with them and to demand 'respect for the law and respect for drivers'. Existing social legislation is already in  place, notably on driving and rest times, digital tachographs, in the services directive, the posting of workers directive and 'Rome I' but more often than not, member states fail to implement and enforce it.

The Greens are thus calling on the Commission to table proposals to protect drivers’ social rights and working conditions. The Commission must promote minimum standards and fair pay in the transport sector, and ensure good practice is implemented, as the mobile workforce in this sector is particularly vulnerable to exploitation. Exempting lorry drivers or other transport workers from basic labour law amounts to social and wage dumping. Such a race to the bottom in labour standards must be avoided at all costs.

Further information:
Hana Rihovsky, Advisor on Transport and Tourism, hana.rihovsky@europarl.europa.eu
____________________   

Roma Discrimination and Social Exclusion

Debate and vote - Wednesday 25 March

MEPs discussed Wednesday the pressing issue of how to tackle discrimination against the Roma community, Europe's largest ethnic minority group. The question of the recognition of the Roma genocide in WWII was also put before the Parliament. The Roma face challenges when it comes to many aspects of day-to-day life: housing, education, employment and healthcare to name a few; and are often subject to physical aggression and racist attacks. With International Roma Day approaching on April 8, the Greens are eager to highlight the fact that integration policies for Roma people in Europe are failing. In order to find a viable and effective strategy to encourage Roma integration and to empower individuals from Roma backgrounds, the Greens call for the Roma community to take a leading role in the dialogue. We continue our long fight for such a strategy on Roma inclusion as the Parliament now prepares a resolution on Roma rights and the Roma genocide. The resolution will be voted on in April.

Further information:
Aleksejs Dimitrovs - Advisor on Legal Affairs, Civil Liberties, Justice and Home Affairs
aleksejs.dimitrovs@ep.europa.eu

____________________   

Want to be kept informed?

*************************************************

Next issue of Greens/EFA Plenary Round-up: 30 April 2015

Debriefing des Verts/ALE

Les faits et les dossiers marquants de la session du 25 mars 2015


Table des matières

Priorités de la session

  • Politique fiscale
  • Rapport annuel sur la fiscalité
  • Aide macrofinancière à l'Ukraine
  • Taux minimaux de rémunération dans le secteur des transports
  • Journée internationale des Roms

________________________

Politique fiscale

Vote mercredi 25 mars

Les eurodéputés ont débattu sur le « paquet » transparence fiscale de la Commission, présenté la semaine dernière. La seule proposition concrète concerne l'échange d'informations automatique pour décisions entre autorités fiscales de l'UE. Nous soutenons que des informations sur les décisions les plus scandaleuses ont été soumises à des obligations de change depuis la fin des années 1970, dont la violation est soumise à la commission spéciale TAXE. Ainsi, si nous nous félicitons de la nouvelle proposition, nous déplorons que les obligations existantes n’ont jamais été mises en œuvre.

Par ailleurs, la proposition de la Commission comporte deux lacunes majeures. Elle n’amène pas plus de transparence, et ne couvre pas les décisions des pays tiers (tels que les décisions suisses).

En outre, le «paquet» propose d’étudier la possibilité d'introduire des rapports fiscaux pays-par-pays pour les multinationales, c’est-à-dire étendre ce que nous voulions pour les banques à tous les secteurs de l'économie.

Enfin, la Commission a annoncé la révision du code de conduite sur la fiscalité des entreprises et propose aussi de quantifier l'ampleur de l'évasion et de la fraude fiscale. Nous nous félicitons de cela, bien que des mesures futures soient difficiles à évaluer en raison du manque de détails. Le groupe de travail du code de conduite opère en toute opacité. Plus délibérations publiques serait certainement les bienvenue. L’accès aux documents antérieurs du code de conduite sera également essentiel aux travaux de la commission spéciale (TAXE).

Pour plus d'informations:
Michael Schmitt - Conseiller des affaires économiques et monétaires
michael.schmitt@ep.europa.eu

________________________ 

Rapport annuel sur la fiscalité

Vote mercredi 25 mars

Le parlement européen a adopté mercredi son rapport annuel sur la fiscalité. Cette initiative avait été lancée par  les Verts il y a plusieurs années, avant les révélations « LuxLeaks ». Le rapport réaffirme la perte d'un milliard d'euros par an dans l'UE dû à la fraude et l'évasion fiscale. Malheureusement, le rapport propose peu de solution pour lutter contre ce problème gigantesque. Nous espérons que le comité spécial amènera les réformes nécessaires, ainsi que l'élan pour les mettre en place. Nous nous félicitons de la demande que de la taxe sur les transactions financières alimente le budget de l'UE, et que le rapport fasse référence à la nécessité d'examiner les niveaux minimums des taux d'imposition des sociétés et de déclaration pays par pays. Nous saluons également l'invitation aux états membres d'assurer la transparence de la propriété effective autant que possible lors de la mise en œuvre de la directive anti-blanchiment. Nous regrettons toutefois que nos amendements sur la fiscalité écologique et les indicateurs sociaux aient été rejetés, de même que notre proposition pour une définition des paradis fiscaux. 

Pour plus d'informations:
Michael Schmitt - Conseiller des affaires économiques et monétaires
michael.schmitt@ep.europa.eu

________________________ 

Aide macrofinancière à l'Ukraine

Vote mercredi 25 mars

Les eurodéputés ont approuvé mercredi un prêt de € 1,8 milliards à l'Ukraine. Cette aide macro-financière doit être payée d'urgence à l'Ukraine, qui fait face à un risque réel de défaut de paiement et à des besoins de financement pressants.

Cependant, le plan d'aide est loin d'être un instrument idéal car il est basé sur la même conditionnalité que les programmes du Fonds monétaire international et s’appuie principalement sur les prêts. La décision de baser cette aide sur des prêts seuls, au lieu d'une combinaison de prêts et de subventions, est fondée sur la considération que l'Ukraine est un pays à revenu intermédiaire. Le fait que l'Ukraine soit en guerre et que son avenir est très incertain n’est pas pris en compte.

Il est clair qu’éviter une faillite de l’Ukraine est aujourd’hui la priorité. Cependant, nous devons discuter d’instruments de financement plus appropriées, sur la viabilité à moyen terme de la dette ukrainienne et l'impact des réformes économiques sur la société.

Les Verts sont favorables à une politique d'aide financière basée sur les subventions et une répartition beaucoup plus importante des ressources aux programmes de renforcement des institutions. Nous pensons qu’un débat plus large et plus structuré sur le financement et la politique de soutien à l'Ukraine est nécessaire. Nous ne devons pas agir avec des solutions ad hoc, constamment dictées par l'urgence.

Les conséquences sociales des réformes sont difficiles: les prix du gaz pour les ménages devraient tripler dans les prochaines semaines et le filet de sécurité sociale pour compenser cette hausse pourrait ne pas être suffisant. Les retraites et de cotisations chômage sont sensiblement réduites, tandis que le chômage augmente rapidement.

Pour plus d’informations :
Chiara Miglioli - Conseillère sur les questions de commerce international
chiara.miglioli@europarl.europa.eu

________________________ 

Les conditions d'emploi dans le secteur des transports

Débat mercredi  25 mars

Le parlement européen a débattu mercredi des conditions de travail et de l'application d'un salaire minimum pour les chauffeurs routiers. Les eurodéputés ont été très partagés sur la question. La discussion suit la décision allemande d'appliquer le salaire minimum allemand également aux chauffeurs étrangers. La Commission européenne évalue actuellement les mesures allemandes et leurs conséquences. Le cas allemand pourrait avoir des implications pour le secteur des transports dans l'ensemble de l'Union.

Dans le cadre de ce débat, les Verts ont accueilli hier à Bruxelles plus de 20 représentants de syndicats de chauffeurs routiers de toute l'Europe pour marquer leur solidarité avec eux, et pour demander « du respect pour la loi et du respect pour les chauffeurs ». Il existe déjà une législation sociale, notamment sur les temps de conduite et de repos, les tachéographes numériques dans la directive services, la directive sur le détachement de travailleurs et 'Rome I'. Mais la plupart des États membres ne l’appliquent pas.

Les Verts appellent la Commission à présenter des propositions visant à protéger les droits sociaux et les conditions de travail des chauffeurs. La Commission doit promouvoir des normes minimales et la parité salariale dans le secteur des transports. Elle doit aussi assurer la mise œuvre de bonne pratique. L'exclusion des chauffeurs routiers, ou des travailleurs du secteur des transports en général, provoque du dumping social et salarial. Il faut évitera à tout prix une telle course vers le bas.

Pour plus d’information
Hana Rihovsky – Conseillère sur les questions de transport
hana.rihovsky@ep.europa.eu

________________________ 

Journée internationale des Roms

Debate and vote - Wednesday 25 March

Les eurodéputés ont discuté mercredi de la question urgente de la discrimination contre la Communauté Rom, la plus grande minorité ethnique dans l'Union européenne. La reconnaissance par l'UE du génocide des Roms lors de la seconde guerre mondiale a également été discuté en plénière. Les Roms font face à de nombreux défis dans la vie quotidienne, dans des domaines tels que le logement, l'éducation, le chômage et la santé, pour n'en citer que quelques-uns. Ils sont aussi souvent soumis aux agressions physiques et aux attaques racistes. A l'occasion de la Journée Internationale des Roms le 8 avril, les Verts soulignent le fait que les politiques d'intégration du peuple Rom ont échoué. Afin de trouver une stratégie efficace et viable pour encourager l'intégration des Roms, les Verts pensent que la Communauté Rom doit avoir un rôle au premier plan dans ce dialogue. Le Parlement prépare actuellement une résolution sur les droits des Roms et le génocide. Les Verts continueront leur longue lutte pour stratégie sur l'inclusion des Roms. La résolution sera soumise au vote au mois d'avril.

Pour plus d’information
Aleksejs Dimitrovs - Conseiller ALE sur les questions juridiques, libertés publiques, justice et affaires intérieures
aleksejs.dimitrovs@ep.europa.eu

______________________

Vous voulez rester informé-e ?

*************************************************

Prochain debriefing des Verts/ALE de la semaine plénière : 30 avril 2015


Contact person

Phone Brussels
+32-2-2832865
Phone Strasbourg
+33-3-88172952

Contact person

Phone Brussels
+32-2-2832865
Phone Strasbourg
+33-3-88172952

Please share