European flag 530x390
© Alexander Briel

Document


fr | en | de

L'avenir de l'Europe

Position du groupe Verts/ALE


Soixante années se sont écoulées depuis que les nations européennes, meurtries par deux guerres mondiales, ont fait le pari audacieux d’abandonner la confrontation au profit de l’état de droit en adoptant les traités de Rome. Sans une Europe unifiée, notre monde globalisé ne connaîtra ni la paix, ni la prospérité, ni la sécurité. Les démocraties nationales peuvent tenir des élections, mais n’ont pas suffisamment de pouvoir pour imposer des décisions démocratiques aux entreprises multinationales. Seule l’Union européenne a les moyens de devenir une force motrice à l’échelle mondiale pour la paix et les droits de l’homme, de protéger les droits des citoyens et des consommateurs, de garantir la justice fiscale et de rappeler Google, Facebook, Bayer et Monsanto à l’ordre. Toutefois, pour que l’Europe tienne ses promesses en matière de démocratie, de prospérité et d’état de droit, il convient de rétablir la confiance des citoyens de l’Union à l’égard de notre démocratie européenne. À court terme, nous proposons des mesures pouvant être adoptées dans le cadre des traités de l’Union actuels. À long terme, nous proposons un processus constitutionnel en vue de jeter des fondements encore plus solides pour la démocratie européenne. Cet ensemble de dix propositions concrètes relève du domaine de compétences de la commission des affaires constitutionnelles et illustre notre vision commune et l’idée que nous nous faisons de l’avenir de l’Union.