Document


fr | en | de

Revendications des Verts pour la COP 21

Conférence des Nations Unies sur le climat à Paris


Le dernier rapport d’évaluation (5AR) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a présenté des preuves irréfutables démontrant le réchauffement climatique et le fait que les activités humaines sont la principale cause du dérèglement climatique observé depuis le milieu du XXème siècle.

Les effets du dérèglement climatique sont déjà visibles dans les systèmes naturels et humains, sur tous les continents et dans tous les océans.

La poursuite des émissions de gaz à effet de serre aggravera le réchauffement et causera une altération accrue de la terre, de l’atmosphère et des océans, dans toutes les régions du monde et dans tous les pays. De 2000 à 2010, les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont été les plus élevées de toute l’histoire de l’humanité. Les scientifiques prédisent qu’en l’absence de mesures d’atténuation significatives prises au niveau mondial et visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, la température moyenne de la planète est susceptible d’augmenter de 4 à 5°C d’ici à la fin de ce siècle.

Le sommet sur le climat de la CCNUCC à Paris représentera pour le monde une occasion rare, et cruciale, d’avancer et d’accélérer les transformations en cours pour préparer un avenir « zéro carbone ».

Même si chaque pays devra contribuer à l’effort en réduisant ses propres  incidences sur le climat, l’Union européenne doit renforcer son ambition consistant à faire en sorte que le futur accord climatique de l’ONU, à savoir le Protocole de Paris, qui devra être scellé en décembre 2015, soit à la hauteur du défi qui consiste à maintenir le réchauffement climatique largement en dessous des 2 °C.

A l'approche de la CdP21 de Paris, les Verts exigent que l'Union européenne :

  1. Rehausse ses ambitions climatiques pour 2030 afin de répondre à l’urgence de la situation (...)
  2. S’engage à réduire davantage les émissions avant 2020 (...)

Selon les Verts, le protocole de Paris devra :

  1. Fixer un objectif d’abandon progressif de toutes les émissions de carbone (...)
  2. Fixer un cadre contraignant pour la réduction des émissions, cohérent à la fois avec les données scientifiques et avec l’objectif des 2°C maximum de réchauffement… (...)
  3. ... se basant sur des périodes d’engagement de 5 ans (...)
  4. Mettre en place un système commun de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre (...)
  5. Accroître le soutien financier aux mesures climatiques dans les pays en développement (...)
  6. Maintenir les droits de l’Homme soit au coeur de la lutte contre le dérèglement climatique (...)

Merci de partager