fr | en
string(3) "185"
Document |

Publication des caricatures du prophète musulman Mahomet

Proposition de résolution des Verts/ALE sur le droit à la liberté d'expression et le respect de la foi religieuse

Le Parlement européen,

– vu l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que les responsabilités et les restrictions dont la loi peut assortir la liberté qu'il consacre,

– vu l'article 103, paragraphe 2, de son règlement,

A. considérant que la liberté de pensée, de conscience et de religion est inscrite à l'article 9 de ladite Convention,

B. considérant que ces libertés, ainsi que la nette séparation de l'État et de la religion sont des éléments fondamentaux de l'évolution des démocraties européennes,

C. considérant que la crise qui a suivi la publication des caricatures du prophète Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten, puis dans divers journaux européens est très préoccupante en ce qui concerne tant le dialogue interculturel que le respect des religions et des croyances et la liberté d'expression,

D. considérant que le Conseil de l'Europe a souvent déploré que le climat politique au Danemark et la dernière loi qui a été adoptée sur les étrangers suscitent un sentiment d'hostilité vis-à-vis des immigrés, qu'ils soient musulmans ou pas,

1. affirme que la liberté d'expression et l'indépendance de la presse, droits universels, ne sauraient être mises en péril par aucun individu ou groupe s'estimant offensé par des paroles ou des écrits; exprime sa sympathie à l'égard de ceux qui se sont sentis offensés par les caricatures du prophète Mahomet, tout en soulignant que la législation européenne en vigueur permet de saisir la justice en cas de comportement offensant;

2. exprime à cet égard sa vive préoccupation au sujet de la détérioration des relations entre l'Union européenne et certains pays islamiques et demande qu'une action énergique soit engagée pour surmonter la crise actuelle;

3. déplore la manière dont le gouvernement danois a ignoré dès le début les préoccupations émises à ce sujet par certains ambassadeurs de pays islamiques;

4. souligne néanmoins que la séries d'attaques dirigées contre des ambassades européennes et les manifestations de masse qui ont eu lieu dans ces pays ont été provoquées par des documents et des informations mensongers et fallacieux, que les dirigeants islamiques auraient dû vérifier avec plus de soin;

5. condamne fermement les actes de violence perpétrés contre des ambassades européennes et les délégations de la Commission européenne dans plusieurs pays musulmans, qui ont provoqué une flambée de haine contre le Danemark et certains autres pays européens;

6. demande aux acteurs publics de faire preuve de responsabilité en s'abstenant de tout acte qui serait inspiré par la volonté de heurter la sensibilité de religions et de cultures et conduirait ainsi à l'intolérance; demande aux médias de contribuer à la désescalade en permettant aussi aux voix plus modérées de se faire davantage entendre;

7. se félicite des déclarations de certains responsables de communautés musulmanes en Europe, qui ont fermement condamné les violentes attaques contre des ambassades et l'incendie de drapeaux;

8. estime que nombre de ces actes ont été permis ou encouragés pour des raisons politiques, notamment en ce qui concerne la mise à sac des ambassades du Danemark et de la Norvège à Damas, que les autorités syriennes n'ont pas suffisamment protégées;

9. regrette l'absence de solidarité et de coordination entre les États membres de l'Union européenne, qui, une fois encore, ne sont pas parvenus à s'exprimer d'une seule voix au cours de la crise;

10 souligne que nombre des pays où des violences et des manifestations ont eu lieu pour protester contre les caricatures sont des pays où la liberté d'expression, la liberté de parole et le droit de réunion sont régulièrement violés;

11. souligne que des rédacteurs en chef, remplissant leur devoir d'information dans plusieurs journaux européens ont publié les caricatures pour témoigner de leur solidarité avec le Jyllands-Posten et défendre la liberté de la presse, mais regrette que d'autres l'aient fait pour inciter à la haine contre les immigrés, en particulier contre les musulmans;

12. exprime sa solidarité avec le journaliste jordanien Jihad Momani qui, courageusement, a imprimé et commenté ouvertement les caricatures; condamne vigoureusement sa mise en détention provisoire et demande instamment au gouvernement jordanien de lever toutes les accusations qui pèsent contre ce journaliste et son collègue pour démontrer que la Jordanie tolère les voix dissidentes;

13. regrette la recrudescence de la propagande antisémite et anti-israélienne dans certains pays arabes et en Iran; fait remarquer que dans ces pays, des caricatures dégradantes et humiliantes de Juifs sont régulièrement publiées, ce qui prouve que, de toute évidence, ils n'appliquent pas les mêmes critères à toutes les communautés religieuses;

14. s'inquiète du fait que le gouvernement danois a, à plusieurs reprises, fait fi des préoccupations émises par le Conseil de l'Europe quant à la situation des immigrés au Danemark;

15. invite instamment le Conseil, la Commission et les États membres à encourager toutes les parties intéressées à participer à un dialogue placé sous le signe de l'ouverture, de la compréhension et de la transparence et à combattre toute manifestation d'intolérance;

16. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission et à l'Organisation de la Conférence islamique.

Recommandé

Document

digital technologies study cover

LE NUMÉRIQUE EN EUROPE

Document

Credit : Andres Oliveira - Dreamstime
Picture with money and growing plants

Finance verte et biodiversité: les dérives d’un marché…

Document

Picture credit : Ari Beser - ICAN
Cover picture of the Treaty on the proliferation of nuclear weapons

Un vent frais sur le désarmement nucléaire en Europe ?…

Document

Animal transport/ Izvora
Animal transport/ Izvora

Transport des animaux

Merci de partager