fr | en
string(3) "185"
Document |

Attaques terroristes aux Etats-Unis

Position du Groupe des Verts/ALE

Le Groupe des Verts/ALE a condamné, de la manière la plus dure possible, les attaques terroristes perpétrées à New York et à Washington. Lors d'un débat au Parlement européen, Heidi Hautala a décrit ces actions terroristes comme "une attaque à la civilisation humaine" et un "crime contre l'humanité. Elle a exprimé sa solidarité avec le peuple américain qui a souffert énormément dans ce désastre.

Tandis que le Groupe a reconnu le droit des Etats-Unis à l´auto-défense conf. à l´art. 51 de la Charte des Nations-Unies, le Groupe fait appel à l´administration Bush d´agir avec modération et en respectant les valeurs humaines. Aujourd'hui, une semaine après, la position du Groupe des Verts/ALE se base sur les observations et conclusions suivantes:

  1. Le Groupe des Verts / ALE au PE réitère sa condamnation des attaques terroristes du 11 septembre 2001 qui doivent être considérés comme crimes contre l´humanité.
  2. La réaction des Etats-Unis et de la communauté internationale doit être à la hauteur des attaques perpétrées. A ces crimes, il faudrait réagir par la justice plutôt que par la vengeance. Les criminels doivent être répérés, arrêtés et désarmés (dans ce contexte, le recours à la force peut être nécessaire et légitime, pourvu qu´elle soit exercée par un organe international légitimé), puis traduits en justice et punis.
  3. Le Groupe des Verts / ALE au PE rejette fermement toute action militaire susceptible d´entrainer la mort de civils innocents; pour cette raison, il fait appel à l´UE de ne pas participer à des actions de rétorsion indiscriminées contre la population d´Afghanistan.
  4. Le Groupe des Verts / ALE au PE prie instamment l´UE de renoncer à une mentalité de guerre qui se base sur des alliances avec des régimes non démocratiques, puisque ceci risquerait de déclencher une spirale de violence et empêcherait la démocratisation dans certains pays.
  5. La communauté internationale doit prendre des actions collectives afin d´établir et de soutenir des instruments multilatéraux efficaces pour lutter contre le terrorisme. Les récents évènements ont démontré que les instruments existents et la coopération internationale sont hautement insatisfaisants.
  6. Le Groupe des Verts / ALE au PE est convaincu qu´une approche multilatérale est nécessaire dans la lutte contre le terrorisme, notamment dans le domaine de la prévention. Nous insistons sur le fait que les Nations Unies constitueraient le cadre le plus approprié pour la coopération internationale requise.
  7. Nous considérons le recours à l´article V du traité de l´OTAN la semaine dernière comme un signe de solidarité; nous sommes d´accord qu´il ne peut pas et ne devrait pas être interprété par le gouvernement américain comme un blanc-seing pour toute action militaire. Les Etats-Unis devraient prendre leurs alliés européens au sérieux et éviter des actions unilatérales sous le drapeau de l´OTAN.
  8. On ne peut pas souligner assez souvent que la lutte contre le terrorisme n´est pas une lutte contre les pays islamiques ou une lutte contre les musulmans vivant aux Etats-Unis, en Europe ou ailleurs. Au contraire, une alliance entre les pays islamiques et le monde occidental doit être forgée pour le bien de la stabilité globale.´
  9. Le Groupe des Verts /ALE au PE accueille favorablement la décision du PE d´organiser un forum euro-musulman dans les mois à venir. Des pas concrets doivent être entrepris afin d´éviter que se développe une "logique de confrontation" entre 'civilisations'. Le Groupe des Verts / ALE au PE prendra l´initiative de mettre en place un forum permanent entre tous les acteurs de la société civile en Europe dans le monde musulman.
  10. Nous soutenons tous les efforts de relancer les négociations entre le gouvernement israélien et les autorités palestiniennes. Une solution durable au problème israélo-palestinien serait d´une grande aide dans la lutte contre le terrorisme dit "d´inspiration d´islamisme fondamentaliste". C´est pourquoi nous appelons à la création d´une initiative coordonnée de l´UE, des Etats-Unis et des Nations Unies au Proche Orient afin d´exercer collectivement toute la pression diplomatique, politique et économique nécessaire sur les deux côtés en vue d´une reprise des négociations.
  11. La lutte contre le terrorisme a été proclamée comme lutte pour la démocratie et les droits de l´homme. En soutenant cette approche, nous pensons qu´il serait logique d´apporter des changements fondamentaux à la politique étrangère des Etats-Unis et de l´Europe vis-à vis du Proche Orient. Des régimes inhumains ne peuvent plus être soutenus au nom de la 'realpolitik" ou pour des raisons économiques et/ou géopolitiques.
  12. Promouvoir des stratégies de prévention de conflits à long terme, de développement soutenable et de respect des droits de l´homme devrait être au centre de toute politique étrangère dans le sens que le terrorisme prospère en l´absence de ces valeurs. Les Etats-Unis et l´UE devraient joindre leurs efforts dans un nouvel engagement afin de lutter contre les sources de desespoir dans le sud et les risques immenses à long terme qui pèsent sur notre environnement et nos sociétés en raison des profondes inégalités et de l´injustice à travers le monde.
  13. Si l´on veut améliorer l´efficacité de la lutte contre le terrorisme à l´intérieur de l´UE, il faudra renforcer la coopération entre les polices et les services de renseignement dans les Etats-Membres. Ceci ne peut être accepté qu´à deux conditions : a) renforcer les contrôles démocratiques, à la fois dans les Etats-Membres et parmi eux et b) ne pas violer les libertés civiles de base.
  14. Le financement et l'entraînement de réseaux terroristes par certaines grandes puissances fait partie intégrante d'une politique internationale génératrice de chocs en retour douloureux. L'union européenne doit renoncer à cette attitude au profit d'une politique de coopération internationale transparente avec les pays démocratiques et de soutien aux démocrates dans les autres. L'union européenne doit en outre s'engager concrètement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et inciter les Etats Unis à collaborer à l'élimination des paradis fiscaux.
  15. Conscient du fait que les réseaux terroristes sont étroitement liés au crime organisé international, nous soulignons qu´il est nécessaire d´instaurer une coopération et coordination plus étroite en matière d´application de la loi et de la justice au niveau transnational. Une lutte efficace contre le terrorisme nécessite une approche multi-disciplinaire.
  16. L´action globale en cours contre le terrorisme ne devrait pas être utilisée par d´autres pays comme une occasion de se débarasser de leurs propres minorités réligieuses internes (notamment la Russie en ce qui concerne la Tchéchénie et la Chine avec Xingyang), comme il ne peut pas y avoir de solution militaire à ces sujets.
  17. Nous prions instamment les Etats-Unis de revoir leur politique en matière de missiles de défense. Les attaques terroristes ont prouvé que les systèmes de défense de haute technologie militaire sont d'aucune utilité dans ces circonstances. D'autres moyens, politiques, économiques et diplomatiques devraient être trouvés pour défendre nos pays contre les menaces de pays ou d'organisations terroristes.
  18. Nous soutenons tous les efforts pour traduire les personnes responsables de ces attaques horribles devant la justice. A notre avis, la Cour internationale de justice créée en 1998 est l´instance légitime pour poursuivre et juger les responsables. Pour cette raison, nous demandons à tous les pays, notamment aux Etats-Unis, de ratifier la décision de créer sans tarder une telle Cour Internationale; le mandat de la CIJ devrait être étendu explicitement à la lutte contre le terrorisme.
  19. Les Nations-Unies doivent être démocratisées et renforcées à tous les niveaux. C´est l'unique plate forme globale que nous détenons et la seule qui puisse traiter ce genre d'affaires de manière globalement acceptable. L'UE devrait travailler dur pour convaincre les Etats-Unis dans ce sens et pour faire en sorte que toute action entreprise au niveau international se situe dans le cadre de la Charte des Nations-Unies. Dans cette perspective, les Etats-Membres devraient augmenter leurs contributions financières aux Nations-Unies.

Recommandé

Document

elijah-o-donnell-603766-unsplash.jpg
Newspaper burning

La liberté de la presse dans l'UE

Document

L'alimentation durable

Document

Agriculture bio

Document

Nucléaire en Europe

Merci de partager