Actualités


fr | en

Debriefing des Verts/ALE

Les faits et les dossiers marquants de la semaine du 20 au 24 octobre 2014


 

Table des matières

  • La crise Ebola et la réaction de l'UE
  • La politique énergétique et climatique- Sommet de l'UE
  • La répression des autorités hongroises sur la société civile
  • Élection de la Commission Juncker et coalition préalable
  • Budget de l'UE, la tauromachie, le lobbying et le siège unique
  • Opération de police contre les migrants
  • Disparition de 43 étudiants de l'enseignement au Mexique

_______________________________________________________

La réaction de l'UE face à la crise Ebola

Lun. 20 octobre 2014 -  Parlement européen  en séance plénière

Les députés ont débattu de la réaction de l'UE face à l'épidémie Ebola. Les Verts ont jugé que l'action de l'UE était à ce jour insuffisante et appellent à prendre toutes les mesures nécessaires pour contenir l'épidémie à la source. L'épidémie d'Ebola est hors de contrôle et le risque de contamination n'est pas exclu en Europe. En plus de l'aide matérielle déjà promise par la Commission européenne pour les infrastructures médicales, il est nécessaire que les États membres de l'UE envoient du personnel compétent pour former  directement sur place. En outre, les travailleurs humanitaires bénévoles européens doivent avoir la garantie qu'ils seront rapatriés et pris en charge en cas de problème.

Pour plus d'informations:
Tsigereda Welelign- Conseillère en matière de développement
tsiguereda.walelign@ep.europa.eu

_______________________________________________________

La politique énergétique et climatique et le sommet de l'UE

Mar. 21 octobre 2014 - Séance plénière; Sommet de l'UE : Jeudi - Ven.

Le Parlement européen a débattu avec le Conseil  en vue du Sommet européen de cette semaine (jeudi - vendredi) qui portait sur la politique climatique et énergétique de l'UE pour 2030. Les Verts ont fortement condamnés l’issue du Sommet. En refusant d'atteindre des objectifs sérieux et contraignants en termes de réduction des émissions de CO2 (-40%), de part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique (30%) et d'amélioration de notre efficacité énergétique (+40%), les dirigeants européens commettent une triple faute : écologique, économique et stratégique. L’objectif de maintenir le réchauffement à 2°C ne sera pas atteint.

Lors du débat au Parlement européen, les Verts ont souligné le risque qui pourrait peser sur la politique climatique et énergétique de l'UE si les dirigeants européens décidaient de suivre les propositions faibles de la Commission européenne. L'adoption d'objectifs faibles et non contraignants serait un véritable recul face aux progrès accomplis en améliorant l'efficacité énergétique et en augmentant le partage de nos énergies renouvelables en Europe. De plus, ces propositions nuiraient à l'émergence d'un solide syndicat de l'énergie dans l'UE. Le moyen le plus sûr pour éviter cela est de donner la priorité aux  économies d'énergie et à nos énergies renouvelables, ce qui donnera un coup de fouet à notre économie. À cette fin, le groupe estime que les dirigeants de l'UE doivent se mettre d'accord sur les trois objectifs contraignants pour 2030 pour les économies d'énergie, les énergies renouvelables et les émissions de gaz à effet de serre.

Plus d'information:
Terhi Lehtonen, Conseillère sur les questions environnementales
terhi.lehtonen@ep.europa.eu

Heike Leberle - Conseillère sur la politique énergétique
heike.leberle@ep.europa.eu

Michel Raquet - Conseiller sur la politique énergétique
michel.raquet@ep.europa.eu

_______________________________________________________

La répression des autorités hongroises sur la société civile

Mar. 21 octobre 2014 - Séance plénière

Les députés ont débattu de la situation en Hongrie mardi, suite à la récente répression anti-démocratique contre les organisations de la société civile par les autorités hongroises. Les députés du groupe des Verts/ALE ont exprimé leur inquiétude face à cet inquiétant agissement contre le pluralisme et estiment que la Commission européenne doit être à nouveau plus active en étudiant la compatibilité de cette action avec le traité de l'UE. La question des États membres qui s'éloignent des principes et des valeurs fondamentales de l'UE, en particulier la Hongrie, a été au cœur de l'audition du premier vice-président de la Commission européenne. Les Verts lui demandent de se pencher sur les faits juridiques et d'entamer le dialogue avec la Hongrie pour trouver des solutions spécifiques.

Pour plus d'informations:
Georgia Tsaklanganos - Advisor en matière de libertés civiles,  justice et affaires intérieures
georgia.tsaklanganos@ep.europa.eu

_______________________________________________________

Élection de la Commission Juncker et « grande » coalition

Mercredi 22 octobre 2014 -  Séance plénière et vote (audition lundi)

La partie est finie. Le Parlement européen a approuvé le nouveau collège de la Commission européenne. Notre groupe a voté contre parce que nous ne sommes pas convaincus que le Collège et l'orientation stratégique présentés par le président Juncker seront à la hauteur pour rétablir la confiance de nos citoyens dans la démocratie européenne naissante. Nous voulions une Commission forte, capable de répondre aux défis clés en Europe mais nous estimons que Juncker a fait les mauvais choix en termes de priorités.  Alors que nous acceptons que le Président Juncker ne pouvait choisir qu’à partir de la réserve de candidats fournis par les États membres, nous regrettons ses choix sur la répartition des portefeuilles. En effet, ces choix ont eu comme résultat de donner à certains candidats des portefeuilles avec lesquels ils avaient d’évidents conflits d’intérêts, comme dans les cas de M. Canete et M. Hill, ou pour lesquels ils sont inappropriés comme dans le cas de M. Navracsics. Nous sommes également préoccupés par l'orientation politique exposée par M. Juncker dans son «énoncé de mission» aux commissaires.

Cependant, il ne s’agit pas d’un rejet global. Les Verts sont favorables à un grand nombre des commissaires désignés et, en tant que force politique pro-européenne, va travailler de manière constructive avec la nouvelle Commission et si possible, essayer et s'assurer qu'elle offre des réponses valables aux vrais défis auxquels l'Europe et  ses citoyens sont confrontés.

Lire nos réactions et analyses des auditions des commissaires européens désignés sur notre blog

_______________________________________________________ 

Budget de l'UE, la tauromachie, le lobbying et le siège unique

Mar. 21 octobre – Séance plénière, mercredi (vote)

Les députés ont voté mercredi pour le budget de l'UE pour 2015 face aux préoccupations permanentes sur les déficits des paiements budgétaires par les gouvernements de l'UE, qui se traduiront par une privation de fonds pour les programmes économiques et sociaux seront privés de fonds. Malgré les tentatives de limiter les dégâts, les principaux programmes sociaux semblent à nouveau  faire face aux difficultés pour couvrir leurs dépenses.

Les députés ont soutenu la proposition des Verts de suspendre les fonds pour les prétendus «groupes d'experts de haut niveau», qui conseillent la Commission européenne, une étape importante pour lutter contre l'emprise du lobbying dans l'UE.

Au-delà de cela, les Verts tentaient également d'empêcher la mise en place d'autres fonds européens soutenant la tauromachie et le secteur connexe. Malheureusement, l'amendement a été rejeté. Cependant, avec un grand nombre de députés ayant soutenu cette proposition, un message fort est envoyé : cette situation intolérable doit prendre fin.

C'était aussi la première fois que le nouveau parlement a voté sur la question du siège du PE, et la fin de l'opération multi-sièges.

Pour plus d'informations:

Tom Köller – Advisor en matière de budgets
tom.koeller@ep.europa.eu

_______________________________________________________

Opération de police contre les migrants

Mercredi 22 octobre 2014 - Débat en plénière

Le Parlement européen a débattu mercredi avec le Conseil concernant l'action « Mos maiorum » de l'UE coordonnée par les forces de police, qui a abouti à l'emprisonnement injustifié de réfugiés innocents. Les Verts ont condamné cette opération en cours,  qui créera de nouvelles souffrances pour ceux qui ont fui leur pays d'origine en raison de persécutions, tout en alimentant le profilage ethnique et la discrimination. Procéder à l’arrestation de l’ensemble des migrants sans visas n’est clairement pas la meilleure façon de cibler les trafiquants et les criminels. Au lieu de chasser les réfugiés et les migrants comme des criminels, nous devrions nous pencher sur le développement de moyens plus sûrs et légaux d'entrée sur le territoire pour eux.

_______________________________________________________

Disparition de 43 étudiants de l'enseignement au Mexique

Jeudi 23 octobre 2014 - Proposition de résolution

Suite à la disparition de 43 élèves-enseignants au Mexique, les députés ont voté une motion jeudi que n'a pas réussi à exercer une réelle pression sur le gouvernement mexicain pour assurer une enquête approfondie. L'impunité est monnaie courante au Mexique, les Verts estiment que les plans de modernisation de l'accord global avec l'Union européenne doivent être suspendus jusqu'à ce que de réels efforts soient fournis pour mettre un terme à cela. Ces crimes horribles ne feront que continuer en toute impunité, en particulier dans les cas où sont impliqués des agents d'État par leur complicité avec le crime organisé.

_______________________________________________________

AUSSI

Motions des Verts/ALE pour des résolutions sur :

_______________________________________________________

Vous voulez rester informé ?

*************************************************
Prochain debriefing des Verts/ALE de la semaine plénière : 28 novembre 2014


Personne de contact

Téléphone Bruxelles
+32-2-2832865
Téléphone Strasbourg
+33-3-88172952

Merci de partager