Actualités


fr | en | de

Stress tests nucléaires

Les limites des tests


Alors que la Commission européenne présentera demain (mercredi) les résultats préliminaires des tests effectués sur les centrales européennes, le groupe des Verts a présenté aujourd'hui une étude indépendante qui évalue la qualité de ces tests. Celle-ci souligne que le niveau d'exigence des stress tests ne suffit pas pour évaluer les risques liés au fonctionnement des réacteurs nucléaires en Europe et pour améliorer la sûreté nucléaire.

Les «stress tests» (tests de résistance) des centrales nucléaires tels que définis par l'ENSREG (European Nuclear Safety Regulators Group) ne répondent pas aux exigences du Conseil, ni aux attentes et aux préoccupations des citoyens européens pour une approche globale en matière de sûreté nucléaire.

La première leçon de l'accident de Fukushima est que les accidents nucléaires peuvent arriver partout, et que le risque résiduel nucléaire ne peut être éliminé.

Cependant, la leçon la plus importante de l'accident de Fukushima est que la gestion d'une centrale doit être testée, évaluée et vérifiée en fonction des normes modernes en matière de sûreté nucléaire. Cela n'avait vraisemblablement pas été fait pour Fukushima, ou en tout cas, la combinaison de différents scenarios n'avait pas été envisagée.