Actualités


fr | en

Le secteur du logement social

Un levier pour aider l'Union européenne à sortir de la crise économique, sociale et environnementale


La Commission de l'emploi et des affaires sociales du Parlement européen s'est prononcée mardi 23 avril en faveur du rapport de l'eurodéputée verte Karima Delli sur le logement social dans l'Union européenne.

Ce rapport cherche à montrer à quel point le secteur du logement social est un levier pour aider l'Union européenne à sortir de la crise économique, sociale et environnementale.

Malgré les dispositifs de logements sociaux mis en place dans la plupart des Etats Membres de l'UE, l'accès à un logement décent n'est plus financièrement abordable pour beaucoup de citoyens. En 2010, 5,7 % de la population européenne souffrait de privation de logement. De plus, 17,86 % vivait dans des logements surpeuplés ou indécents et 10,10 % des ménages accusaient un surcoût de logement dépassant 40 % de leur revenu disponible.

Avec l'envolée des loyers et des prix de l'énergie, les aides sociales au logement sont mises sous pression alors que, dans le même temps, la crise de la dette pousse les Etats à faire des coupes dans les dépenses sociales, voire à réduire le parc de logements sociaux au détriment de la cohésion sociale et territoriale.

Pourtant, le développement du logement social est une bonne réponse des pouvoirs publics pour palier la défaillance du marché du logement, qui n'est pas capable de satisfaire l'ensemble des besoins en logements, et pour garantir à tous l'accès à un logement décent à un prix/loyer abordable.

Sur le plan économique, investir dans le logement social c'est aider le secteur de la construction qui a été largement frappé par la crise, ainsi que celui de la rénovation, en particulier la rénovation thermique et les énergies renouvelables, qui sont des secteurs à haut rendement et des viviers d'emplois verts, locaux et non délocalisables.

Investir dans le logement social, c'est aussi apporter une réponse au vieillissement de la population et à la dépendance des personnes âgées, aux besoins spécifiques des jeunes, ainsi qu'à l'inclusion des communautés marginalisées et des sans-abris.

Le secteur résidentiel représente le plus gros potentiel d'économies d'énergie après celui du transport. L'efficacité énergétique du parc de logement social peut donc contribuer à atteindre les objectifs climatiques de la Stratégie Europe 2020 et répondre ainsi à l'urgence environnementale, tout en réduisant la facture énergétique des ménages et la dépendance énergétique.

Enfin, une offre suffisante de logements sociaux contribue à atténuer l'ampleur des cycles de l'immobilier et des phénomènes de bulles immobilières qui déstabilisent les économies. Les investissements en matière de logements sociaux doivent être mieux pris en compte dans le système de surveillance macro-économique et budgétaire de l'Union.


Personne de contact

Téléphone Bruxelles
+32-2-2845362
Téléphone Strasbourg
+33-3-88175362

Merci de partager