bool(false)
fr | en
Communiqué de presse |

Crise des abeilles et pesticides

Les Etats membres doivent impérativement adopter le moratoire proposé

Alors que le comité permanent d’experts des Etats membres doit se prononcer cette semaine, la volonté de certains Etats d'interdire pendant deux ans l'utilisation de trois néonicotinoides (imidacloprid, thiametowam et chlotiadin) faiblit. Suite à la publication par l'Agence Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) et par l'Agence européenne environnementale de rapports (1) confortant les inquiétudes quant aux effets de ces insecticides sur la santé des abeilles, la Commission européenne avait soumis cette proposition de retrait du marché européen au Conseil fin janvier. 

Sandrine BELIER, membre des Commissions Pétitions et Environnement, Santé publique et Sécurité Alimentaire, réagit :  

"A deux jours du vote, les nouvelles ne sont pas bonnes! Nous apprenons la préparation d'un projet alternatif qui contiendrait de plus larges dérogations, retarderait et hypothèquerait même le retrait du marché européen des trois produits dont la toxicité pour les abeilles avait été démontrée par l'AESA en janvier dernier. Ses auteurs - l'Allemagne, la Hongrie, la Lituanie, l'Autriche, l'Espagne et la République tchèque -  jugeraient «disproportionné» d'interdire toutes les utilisations de ces insecticides sur des plantes qui attirent les abeilles. Il est inacceptable que de telles substances demeurent sur le marché alors que l’EFSA confirme désormais  que l’utilisation de ces molécules sur les cultures attractives pour les abeilles est dangereuse. Il est même affligeant de voir certains Etats remettre en cause jusqu'à l'évaluation scientifique des agences européennes afin de retarder l'échéance d'une décision."

"La proposition de la Commission européenne a recueilli de nombreux soutiens de la part de parlementaires européens, des associations apicoles et de protection de l'environnement ainsi que de la société civile (2). Nous ne pouvons pas accepter que des Etats membres outrepassent l'immense soutien exprimé par plusieurs millions d'Européens et condamnent définitivement les abeilles. J'appelle les représentants des Etats membres à voter jeudi de façon responsable pour répondre sans tarder aux attentes des citoyens et des professionnels du secteur", conclut la députée européenne.  

(1) Rapport de l'Agence Européenne de Sécurité des Aliments sur les néonicotinoïdes: http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm 

Rapport de l'Agence Européenne de l'Environnement - Late Lessons 2: www.eea.europa.eu/publications/late-lessons-2 

(2) A l'initiative des Verts/ALE, un courrier signés par 90 parlementaires européens a été adressé au Commissaire Borg demandant un ban complet sur les néonicotinoides. Le courrier en anglais peut être trouvé sous le lien suivant http://www.greens-efa.eu/total-ban-on-the-use-of-neonicotinoid-insecticides-needed-9097.html

Avaaz a notamment lancé une pétition en ligne qui a reçu à ce jour plus de 2,5 millions de signatures

Recommandé

Opinion

La PAC doit être capable de répondre à nos défis !

Opinion

Les nouveaux OGMs n'ont pas leur place dans une agricu…

Événement

LE SOCLE EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX : L’OUTIL D’UNE T…

Événement

Une transition numérique et verte : L'intelligence art…

Merci de partager