© Kancelaria Premiera (CC BY-NC-ND 2.0)
fr
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Biélorussie : l'UE doit faire preuve de solidarité et d'humanité dans la crise frontalière

Migration

Aujourd'hui, les députés du Parlement européen ont débattu de la situation aux frontières de la Biélorussie. Les députés ont également parlé du 70ème anniversaire de la Convention de Genève avec le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. Les Verts/ALE demandent un système d'asile et de relocalisation à l'échelle européenne qui respecte les droits de l'homme.

 

Déclaration de Philippe Lamberts, Président du groupe des Verts/ALE:

"Les dictateurs du monde entier ont compris que la pire chose qu'ils puissent faire pour faire pression sur l'UE est d'envoyer des gens. L'UE ne peut pas être impuissante au point de considérer ces enfants gelés dans les forêts polonaises comme des armes. Il est temps de considérer à nouveau ces personnes comme des êtres humains et de créer un système d'asile européen commun fondé sur les droits humains. Ce n'est qu'en travaillant ensemble dans une approche solidaire que nous pourrons surmonter les tentatives du Belarus et d'autres pays de saper l'unité européenne.

"Nous ne pouvons pas permettre que l'UE soit manipulée par des despotes et des dictateurs comme Lukaschenko qui tentent d'affaiblir la solidarité européenne en abusant des personnes vulnérables qui doivent être protégées. La réaction de l'Europe à cette crise ne peut consister à ériger des barrières et des murs. Les représentants de l’UE, le personnel médical et les avocats doivent avoir accès aux frontières de l'UE avec la Biélorussie afin de s'assurer que les droits humains sont respectés.

"Les personnes qui se trouvent aux frontières doivent avoir la possibilité de demander asile, dans le respect de la convention de Genève et du droit européen, sans être repoussées vers la Biélorussie. L'UE et les gouvernements nationaux doivent soutenir les États membres aux frontières de l’UE afin qu’ils respectent le droit européen et les droits fondamentaux, y compris le droit d'asile. La Commission européenne doit utiliser les outils à sa disposition pour s'assurer que les États membres tels que la Pologne respectent les règles de l'UE en matière d'asile et de droits fondamentaux. La meilleure solution à long terme pour cette crise, ainsi que pour le peuple biélorusse, est que le régime illégitime se retire et permette une transition pacifique et démocratique du pouvoir."

 

Recommandé

Communiqué de presse

Un cadeau pour les eurosceptiques, l’agro-business et …

Communiqué de presse

Les attaques du gouvernement contre les droits des fem…

Communiqué de presse

iStock
Women and child looking out window

Le Parlement européen fait un pas important pour des s…

Communiqué de presse

Le Parlement engage une action en justice contre la Co…

Député(e)s responsables

Philippe Lamberts
Philippe Lamberts
Coprésident-e

Merci de partager