Communiqué de presse


fr | de

Budget 2012 de l'UE

Un budget un peu plus vert mais le soutien financier au nucléaire reste problématique


La commission des budgets du Parlement européen vient de finaliser sa position sur le budget de l'Union européenne pour 2012. Par ce vote, les eurodéputés ont accompli une étape importante dans le cadre de l'adoption du budget 2012 de l'Union européenne en votant tous les amendements budgétaires des parlementaires. La prochaine étape sera le vote du budget 2012 par la plénière du Parlement européen le 26 octobre prochain à Strasbourg. 

Pour le Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, le résultat de ces votes est mitigé. "Certes, le Parlement a réussi à mettre quelques accents dans le domaine de la recherche et des technologies vertes - les Verts ont par exemple réussi à faire adopter un projet de recyclage de métaux rares".

 Mais pour Isabelle Durant, Vice-présidente du Parlement et membre de la Commission des Budgets et François Alfonsi, également membre de cette commission:

 "Face à l'augmentation énorme des moyens pour la fusion nucléaire qui pointe à l'horizon, il ne s'agit manifestement que d'une goutte d'eau. Il est aussi regrettable que le Parlement ne veuille faire aucun effort pour couper les lignes de soutien au nucléaire en Europe. Ceci vaut aussi pour les tentatives vertes de lier les fonds structurels européens à davantage de critères de développement durable comme la lutte contre le changement climatique."

"En outre, sur une série de programmes (dont le programme DAPHNE de lutte contre la violence faite aux femmes et le programme CULTURE pour la défense de la diversité linguistique et culturelle en Europe), le Parlement, plus ambitieux que le Conseil, a rétabli les propositions de financement de la Commission"

 "En ce qui concerne le budget du Parlement européen, Isabelle Durant se félicite du fait que le Parlement va désormais procéder à des compensations pour ses émissions de gaz carbonique et que le Parlement s'engage sur une diminution de 5% de ses dépenses par des mesures d'organisation des travaux parlementaires."

"Ce vote en commission des Budgets n'est qu'une première étape. Après le vote en plénière viendra, avant la fin de l'année, le moment difficile de la conciliation avec le Conseil. "


Merci de partager