Communiqué de presse


Budget UE 2014-2020

Politique de cohésion - une proposition inacceptable de la Présidence chypriote


Alors que le Parlement européen vient de voter un avis destiné au Conseil pour le mettre en garde contre toute tentative de réduction du budget pluriannuel 2014-2020, la Présidence chypriote du Conseil a dévoilé hier sa feuille de route avec l'objectif de couper « au moins » 50 milliards d'euros dans les prévisions budgétaires avancées par la Commission européenne. La présidence du Conseil considère en effet inévitables d'autres coupes budgétaires afin de trouver un compromis entre États membres.

Pour Karima DELLI, députée Europe-Écologie Les Verts au Parlement européen, « les annonces de la présidence chypriote sont inquiétantes. On part du mauvais pied. Sous couvert de politiques nationales d'austérité, le budget pluriannuel européen se voit déjà réduit comme une peau de chagrin. Pourtant, seule une réponse fédérale nous permettra de sortir durablement de la crise et de répondre aux enjeux climatiques. »

Dans sa note, Chypre propose en particulier la baisse de 23 milliards d'euros dans la ligne budgétaire consacrée à la politique de cohésion. En tant que membre de la commission parlementaire du développement régional, « je considère comme une atteinte grave au principe de solidarité la réduction du budget de la politique de cohésion telle qu'elle est envisagée par la présidence chypriote. Cette annonce est de mauvaise augure pour les négociations en trilogue entre le Parlement et le Conseil, et risque de porter un coup de massue à la proposition de la Commission de créer une catégorie de régions en transition. » déclare Karima DELLI.