fr
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique

Stop aux apprentis sorciers de l'industrie

Michèle Rivasi, et Sandrine Bélier, députées européennes du Groupe des Verts/ALE ( Europe Ecologie), avancent des propositions concrètes, au niveau européen, suite à la catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique.

Mme Rivasi demande notamment un audit au sein de la commission ITRE (*) du Parlement européen sur toutes plateformes pétrolières qui existent afin de vérifier la questionde la sécurité et la vétusté des ces installations, et de parvenir à une mise aux normes des plateformes.

Un projet de résolution du Parlement Européen, soutenu par les deux eurodéputées du Groupe des Verts/ALE, demande que la prévention de tels événements ainsi que la législation actuelle sur l'extraction de pétrole soit modifiée afin d'augmenter la sécurité de telles opérations off-shore.

"La marée noire provoquée par le naufrage de la plate forme pétrolière Deepwater est un véritable désastre écologique pour cette région, qui se remet tout juste des dégâts causés par le cyclone Katrina en 2005. Ce sont des installations anciennes et personne ne sait exactement dans quel état elles se trouvent. La menace d'une nouvelle catastrophe pétrolière n'est donc pas à exclure.

La technologie offshore est un domaine qui fait l'objet d'investissements massifs, au mépris de l'impact environnemental et des dommages écologiques qu'elle peut causer.

Cette nouvelle catastrophe montre que la technique a atteint ses limites. Les industries pétrolières ont joué les apprentis sorciers, privilégiant la prospection et l'extraction au détriment de la sécurité et de l'environnement des installations off-shore. Cela montre aussi en particulier que l'évaluation des risques liée à l'exploitation d'une telle plateforme s'avère insuffisante, puisque un tel scénario et ses risques de désastre potentiels n'ont jamais été envisagés. Le décalage entre le discours et la réalité est devenu insupportable". a estimé Michèle Rivasi, membre de la commission ITRE.

Pour Sandrine Bélier, euro-députée du groupe des Verts/ALE, membre de la commission Environnement:

"L'impact écologique de cette marée noire est considérable tant sur le plan environnemental qu'économique et humain. Les milieux naturels tels que les marais, les mangroves et l'ensemble du littoral sont des zones fragiles directement impactées. La nature ne sera donc plus en capacité de rendre ses services aux activités humaines telles que la pêche et le tourisme. C'est tout un bassin d'emplois qui est condamné. Chercher à limiter a postériori les dégâts ne suffit plus.  Mettre en place une politique volontariste et responsable doit intégrer impérativement la prévention dans la législation. A défaut, c'est la biodiversité et notre avenir que nous condamnerons sciemment.  

(*) Commission ITRE: Industrie, Recherche et Industrie.

Recommandé

Opinion

Creative Commons
Animal-transport

Comment mettre fin aux transports cruels d'animaux

Communiqué de presse

La nouvelle proposition législative de l’UE sur la déf…

Opinion

Proposition européenne de loi contre la déforestation …

Communiqué de presse

Photo by Mike Benna on Unsplash
Gas pipeline

La Commission présente une liste de projets d'intérêts…

Député(e)s responsables

Michèle Rivasi
Michèle Rivasi
Député-e

Merci de partager