Communiqué de presse


fr | en | de

Economie circulaire

Une large majorité d'eurodéputés favorable à un nouveau paquet ambitieux pour l'économie circulaire


La commission de l'environnement (ENVI) du Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur l'économie circulaire. Le Parlement européen, les ministres européens de l'environnement et la société civile avaient vigoureusement critiqué le retrait par la Commission européenne de sa proposition législative. Le rapport adopté demande à la Commission européenne de faire une nouvelle proposition qui soit ambitieuse.

Réaction de Claude Turmes, eurodéputé du groupe des Verts/ALE et membre de la commission ENVI:

“Ce vote envoie un signal fort à la Commission Juncker. Le rapport, qui appelle à une proposition ambitieuse sur l'économie circulaire d'ici fin 2015, a été soutenu par une majorité solide et transpartisane. Les eurodéputés n'ont pas oublié les promesses du commissaire Timmermans et ont mis la barre haut pour les futures propositions législatives sur l'économie circulaire. 

Le rapport appelle, entre autres, à l'introduction d'objectifs contraignants pour l'efficacité énergétique fondés sur une réduction d'ici 2030 de l'utilisation des ressources de 30%  par rapport à 2014, et pour la réduction du gaspillage alimentaire de 30%. La production au sein de l'UE devrait être entièrement soutenable d'ici 2050 au plus tard.

Le rapport demande également des mesures concrètes contre l'obsolescence programmée et une meilleure protection des consommateurs en cas de produits défectueux. Les produits doivent être plus durables, réutilisables et recyclables. Les produits chimiques toxiques doivent être interdits dans les chaînes production afin de les rendre non polluantes.

Par ailleurs, le texte de  la commission ENVI pousse pour des améliorations significatives par rapport à la proposition de la Commission européenne qui a été retirée: les eurodéputés ont introduit des objectifs contraignants pour la réduction des déchets à la source d'ici 2025. De même, l'incinération de déchets recyclables ou compostables devrait cesser et la collecte sélective des biodéchets devrait être obligatoire d'ici 2020 au plus tard.

Il s'agit d'avancées importantes non seulement pour l'environnement mais aussi en termes d'innovation, d'économie et d'emplois. Les calculs de la Commission européenne montrent qu'un paquet économie circulaire ambitieux déboucherait sur la création de plus d'un demi-million d'emplois dans l'UE, des économies d'environ 600 milliards d'euros via un usage efficient des ressources et une réduction de 2 à 4% des émissions de CO2. 

La Commission européenne ne peut se permettre de passer outre ce signal clair des parlementaires européens et devrait se saisir de cette opportunité pour mettre sur pied des politiques économiques durables."