Euro banknotes © Markus Spiske
Euro banknotes © Markus Spiske

Communiqué de presse


fr | en | de

Salaire minimum

Déclaration de Mounir Satouri, membre de la commission emploi et affaires sociales


Pour le groupe des VERTS-ALE, la proposition de la Commission européenne n’est pas à la hauteur de son ambition proclamée de lutter contre la pauvreté et les inégalités.
 
Déclaration de Mounir Satouri, membre de la commission "emploi et affaires sociales" suite à la présentation du projet de directive de la Commission européenne sur des salaires minimum adéquats:
 
« Avec cette initiative, la Commission européenne s’empare enfin du dossier crucial pour l’avenir du projet européen. L’UE est en effet gangrénée par des inégalités et une pauvreté dramatiquement accentuées par la pandémie de Covid19.
 
Mais pour que l’idée d’un salaire minimum au niveau européen change véritablement la donne, nous ne pourrons nous contenter des propositions d’aujourd’hui. En l’état, des travailleurs pourront, toujours travailler pour 2 euros de l’heure en toute légalité ! Autant dire que les mesures envisagées sont loin de mettre fin à la concurrence entre travailleurs ou d’enrayer le problème des travailleurs pauvres.
 
Pour les Verts-ALE, l’avènement de l’Europe sociale passe, entre autres, par l’accès de tous les travailleurs à un salaire minimum dans leur pays et de tous les citoyens européens à un revenu minimum.
 
Nous saluons la proposition garantissant des salaires basés sur des conventions collectives dans les marchés publics. Mais il est nécessaire d’aller plus loin pour donner aux partenaires sociaux les moyens de renforcer les négociations collectives et de s’inspirer des modèles, à travers l’UE, qui ont déjà prouvé leur efficacité. »

 
 NB: La Commission emploi et affaires sociales du Parlement à qui le dossier sera attribué devrait débuter ses travaux d'ici décembre.