phone©gilles-lambert
©gilles-lambert

Communiqué de presse


fr | en | de

Protection des données

Le droit fondamental à la vie privée doit être garanti


Réaction de Jan Philipp ALBRECHT, Vice-président Verts-Ale de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, sur le paquet relatif à la protection des données personnelles dans le domaine des communications électroniques présenté aujourd'hui par la Commission européenne:

« La réforme proposée était attendue depuis longtemps et elle permet donc d’élargir le champ d’application de la règlementation sur la protection des données dans le domaine des communications électroniques aux nouveaux moyens de communication largement utilisés tels que Skype ou WhatsApp.

Nous déplorons néanmoins la faiblesse des propositions en ce qui concerne le suivi de l'activité des utilisateurs. En effet, au lieu d’exiger des fournisseurs de services qu’ils obtiennent le consentement explicite des utilisateurs avant de pouvoir suivre leurs activités, ceux-ci pourraient estimer avoir leur consentement s’ils n’ont pas manifesté d’opinion contraire. Cet aspect de la proposition actuelle est d’autant plus problématique qu’il est contraire à la législation sur la protection des données qui envisage une protection maximale. »

Pour Eva JOLY, membre Verts-ALE de la Commission de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures :

« Quand on sait que les agences de renseignement procèdent à la collecte massive des données personnelles, il est important de veiller à ce que les fournisseurs de services recourent à tout ce qui est techniquement possible pour garantir le droit fondamental à la vie privée. Le Parlement européen et le Conseil se doivent donc d’amender la proposition actuelle pour que soient pleinement garantis les droits des utilisateurs. »