Stop ceta

Communiqué de presse


fr | en | de | es | it

La droite européenne et une partie des socialistes sacrifient le projet européen au nom du big business

Accord économique et commercial avec le Canada (CETA)


Aujourd’hui, mercredi 15 février, une majorité de députés européens, droite, centristes et une partie des socialistes rassemblés, a voté en faveur de la ratification du CETA.

Pour Yannick JADOT, Vice-Président de la Commission du commerce international et Porte-parole des Verts/Ale sur TAFTA/CETA :

« C’est une défaite pour l'Europe et la perspective d'une régulation de la mondialisation qui fasse primer les droits humains, sociaux, et l'environnement sur les intérêts du big business. Une majorité d’élus, droite, centristes et une partie des socialistes de ce Parlement européen est désormais sourde aux inquiétudes fondées de la société civile et à la mobilisation citoyenne, des salariés, des consommateurs et de leurs organisateurs, des collectivités locales, des PME et des juristes.

Le Parlement européen ne tire aucune leçon de la victoire de Trump et du vote du Brexit en augmentant le pouvoir des multinationales et en réduisant celui des citoyens. Car le CETA est avant tout un accord négocié entre Harper, ancien premier ministre canadien et climato-septique notoire et De Gucht, ancien commissaire européen qui a des intérêts dans de nombreuses entreprises. Le conflit d’intérêts est patent et il a irrigué les négociations de cet accord construit par et pour le big business.

Par ce vote, cette majorité déroule un tapis rouge pour l’extrême droite et les nationalismes les plus moisis qui montent partout en Europe et qui a gagné aux États-Unis. Elle fait le jeu de tous ceux qui souhaitent que l’UE se délite pour se jeter dans les bras de puissances étrangères.  Face à Trump ou à Poutine, nous avons besoin d’avoir des partenariats forts, non pas pour plus de dérégulation, mais pour construire ensemble les standards environnementaux, sanitaires, sociaux, agricoles et de bien-être animal  les plus exigeants, pour combattre ensemble les paradis fiscaux et le changement climatique.

Il faut en finir avec le CETA et nous nous mobiliserons dans tous les pays où nous avons des élus, pour faire échouer les ratifications nationales. »

Pour Philippe LAMBERTS, Président du groupe Verts-ALE:

"Le CETA va entrer en vigueur de manière provisoire et partielle.

Nous voulons des accords commerciaux qui soient justes et équitables. Le CETA est accord rétrograde, tout comme le mécanisme d'arbitrage entre États et investisseurs qu'il maintient. Il sert exclusivement les intérêts d'une minorité et a par ailleurs été négocié dans l'opacité la plus totale. Nous continuerons à nous mobiliser en faveur d'accords commerciaux qui protègent les citoyens, leurs droits et leur environnement."

Los Verdes europeos votan en contra del CETA y piden que continúe la movilización durante el proceso de ratificación

Aprobación del CETA


El pleno del Parlamento Europeo ha concedido la aprobación a la celebración del Acuerdo Económico y Comercial Global (CETA) entre Canadá y la UE.

Sobre el acuerdo, el eurodiputado de Los Verdes-ALE (ICV) Ernest Urtasun ha declarado:

“Hoy el Parlamento ha aprobado el CETA, que entra en vigor de forma provisional. Lo venimos denunciando desde hace años, los mecanismos de arbitraje, la cooperación reguladora y la liberalización de servicios que incluye son una amenaza para nuestro Estado Social y Democrático de Derecho.

Fenómenos como el de Trump son consecuencia de una globalización injusta sin reglas que está generando pobreza y desigualdad. El CETA ahonda en esa dinámica, urgimos a la UE cambiar profundamente su política comercial y a volver a favorecer los marcos multilaterales para el gobierno del comercio.”

Por su parte, el eurodiputado de Los Verdes-ALE (EQUO-Primavera Europea), Florent Marcellesi, ha añadido:

“A pesar del voto del Parlamento hoy, y de haber ganado posiciones entre muchos eurodiputados, no todo está perdido. Las disposiciones arancelarias del tratado entrarán en vigor de forma provisional, pero el resto aún deberá esperar a un largo proceso de ratificación y probablemente a un proceso ante la Corte Europea de Justicia. Hay que seguir con la movilización, la partida no está terminada aún. Próxima lucha, el Congreso de los Diputados”.

CETA APPROVATO

Il business conta più dei cittadini.


Il Parlamento Europeo ha votato a favore del CETA, l'accordo di libero scambio Europa-Canada contro il quale abbiamo sempre lottato (408 SI, 254 NO, 33 ASTENUTI). A votare a favore sono state le destre, i centristi e parte dei socialisti. Noi Verdi, naturalmente, ci siamo opposti.

Dichiarazione di dice Marco AFFRONTE, Eurodeputato Indipendente del Gruppo Verdi/ALE.

"E' una sconfitta per l'idea dell'Europa che sia una comunità di persone e non solo un comitato d'affari.

E' il segnale che qua dentro le lobby d'affari muovono più voti rispetto agli interessi dei cittadini europei. E' la dimostrazione che a molti partiti interessa più lisciare il pelo al grande business che preservare i diritti sociali, quelli umani e l'ambiente. Mi vengono i brividi se pensiamo che l'avvio di questo negoziato Europa-Canada avvenne sotto la guida di Harper (ex Primo Ministro Canadese che ha più volte manifestato il suo scetticismo riguardo ai Cambiamenti Climatici) e De Gucht (ex Commissario UE con numerosi conflitti di interessi in imprese petrolifere).

Oggi è una pagina triste per l'Europa, perché le tante manifestazione in ogni Stato non sono servite a fare sentire la voce degli europei ai propri rappresentanti”

"Ora il trattato deve comunque essere ratificato da tutti gli Stati Membri nei propri Parlamenti Nazionali. Qui in Europa una parte del Gruppo Socialisti e Democratici ha appoggiato il trattato. A Roma il PD ha la maggioranza: se è rimasto un briciolo di dignità ai suoi rappresentanti l'accordo potrà essere fermato al Parlamento italiano. Cosa farà?"