Communiqué de presse


fr | en | de

Union européenne de l'énergie

Publication du projet des Verts européens


Le groupe des Verts-ALE au Parlement européen a publié aujourd'hui son projet d'Union européenne de l'énergie (1) qui fera également l'objet d'une proposition de la Commission européenne dans les semaines à venir

Claude Turmes, porte-parole du groupe sur les questions énergétiques considère que:

"L'Union européenne de l'énergie est un projet capital. Toutes les études, y compris celles de la commission européenne, démontrent son impact positif direct sur l'économie, l'emploi, le renforcement stratégique de notre continent à condition que cette Union de l'énergie soit conçue de manière telle qu'elle favorise notre transition énergétique. 

Autrement dit, si l'Union européenne de l'énergie est fondée sur l'efficacité énergétique et l'essor d'une production décentralisée d'énergies renouvelables - avec ce qu'elle implique de développement des réseaux intelligents- dans laquelle les municipalités et les citoyens interviennent directement. Une telle Union européenne de l'autonomie énergétique, en réduisant notamment notre dépendance vis-à-vis des pays tiers, constitue la meilleure garantie pour notre sécurité énergétique et notre stabilité,  pour la création d'emplois de qualité non-délocalisables, pour le progrès et la solidité de notre économie, pour le climat. 

Un projet sur lequel il sera possible d'évaluer la détermination de la Commission à réellement proposer des solutions."

Pour Yannick Jadot, député européen EELV et coordinateur du groupe des Verts sur le climat :

"Aujourd'hui, à l'initiative du Royaume-Uni notamment, on assiste à une volonté de renationalisation absurde de nos politiques énergétiques européennes, attaquant les domaines d'intégration sur les renouvelables et l'efficacité énergétique, aux seules fins de promouvoir le nucléaire et les gaz de schiste. 

Mais soyons honnêtes, ce système est contre-productif: la facture énergétique de l’Europe vis-à-vis du reste du monde s'élève aujourd'hui à 400 milliards d'euros par an et ne cesse d’augmenter; le dérèglement climatique s'accélère et va tourner à la catastrophe si nous n'agissons pas davantage pour limiter le réchauffement à 2 degrés.  

Les écologistes ont défini une stratégie de transition énergétique ambitieuse, basée sur des modèles énergétiques participatifs, ouvrant la voie à une Europe 100% renouvelable en 2050 et à une reprise en main des citoyens de leur choix et de leur destin énergétiques. Grâce à ces mesures d'efficacité énergétique, ce sont deux millions d'emplois en plus dès 2020 , deux millions supplémentaires dès 2030 si nos politiques sont ambitieuses. "