Communiqué de presse


fr | en | de

Budget de l’UE

Échec de la négociation budgétaire - Des gouvernements indifférents aux déficits récurrents


Pas d’accord entre le Parlement européen et le Conseil (1) sur le budget de l’UE pour 2015 au moment de l’expiration du délai imparti hier à minuit. Le groupe des Verts/ALE a vivement critiqué le retard et le processus de négociation. Ernest MARAGALL, porte-parole Verts/ALE sur les questions budgétaires, commente:

«L’intransigeance des gouvernements de l'UE nous conduit à prolonger les négociations sur le budget de l’UE. Un comportement irresponsable quand on sait que le budget est en déficit et que les bénéficiaires des fonds de l’UE sont toujours en attente du paiement de leurs factures.
Des doutes demeurent quant à la capacité des gouvernements européens à résoudre le problème du sous-financement chronique qui risque de condamner l’UE à un avenir caractérisé par des budgets déficitaires et chaotiques. La crédibilité de l’UE est mise à mal mais également les programmes de l’Union dans des domaines clés tels que la recherche et le développement et les fonds sociaux dont les équilibres financiers sont fragiles.

Le fait que cette réduction des dépenses de l’UE en matière de recherche et d’innovation intervienne à un moment où nous devrions stimuler la reprise économique est également regrettable. A l’heure actuelle, 70 projets en recherche et développement sont gelés faute de recevoir les fonds que l’UE s’est engagée  à leur allouer. La Commission européenne a également souligné les graves problèmes de financement rencontrés par le célèbre programme d’échanges Erasmus. Autant dire que les promesses des gouvernements européens sur la priorité accordée à l’investissement orienté vers l’avenir tournent au ridicule.»

(1) Les négociations étaient censées aboutir à un accord sur le budget de l’UE pour 2015 ainsi que sur des budgets rectificatifs pour pallier certaines insuffisances déjà rencontrées en 2014. La Commission européenne est maintenant dans l'obligation de présenter une nouvelle proposition qui devra être adoptée dans les prochaines semaines.