Communiqué de presse


fr | en | de

Programme de travail de la Commission

Le Parlement refuse le déclassement de la santé et de l'environnement


Le Parlement européen s'est prononcé sur le programme de travail de la Commission européenne pour l'année 2015. Un vote désordonné qui n'a permis d'adopter aucune des résolutions proposées mais qui a cependant exprimé la volonté d'une majorité de députés de maintenir les projets législatifs sur la qualité de l'air, l'économie circulaire et l'utilisation des ressources.

Pour Michèle RIVASI, Membre de la commission santé publique, environnement et sécurité alimentaire:

"Si au prétexte de "mieux légiférer", la Commission européenne cherche à reléguer au second plan des questions d'intérêt général comme la santé et l'environnement, celle-ci devra néanmoins prendre en considération l'avis contraire de notre parlement.

Il est évidemment regrettable que notre assemblée n'ait pas été en mesure d'adopter une réponse commune au programme de travail de la Commission. D'autant plus que son vice-Président, Monsieur Timmermans, semble résolu à imposer ses orientations politiques en interprétant de façon très idéologique le concept de "better regulation".

En refusant de réguler notamment l'action des industries polluantes qui n'ont pas naturellement pour mission de veiller à l'intérêt général, monsieur Timmermans engage la Commission sur une politique délibérément nuisible pour les Européens. Une approche qui dénote avec les engagements sociaux, environnementaux et économiques affichés par son Président, Monsieur Juncker, au moment de son audition devant le Parlement européen. "