fr | en | es
Communiqué de presse |

Politique Commune de la Pêche

Le Conseil européen tente de se soustraire à une reforme durable de la PCP

Les dernières étapes concernant les négociations programmées entre le Parlement européen et le Conseil sur les propositions visant à réformer la politique commune de la pêche devraient avoir lieu cette semaine, du 28-29 mai. 

En amont de ces dernières étapes, les députés Verts craignent que les gouvernements européens ne soient pas réellement disposés à s'engager dans des réformes profondes qui sont pourtant nécessaires et qui ont été votées par le Parlement européen - notamment sur la fin des rejets et sur des plans de gestion durable de la pêche. Les Verts au PE ont appelé le Parlement européen à ne pas reculer par rapport à sa position.  

S'exprimant avant le début des négociations, l'eurodéputée Verts/ALE Isabella Lövin (Suède) estime que: 

"Nous sommes extrêmement inquiets de constater que les gouvernements européens continuent de s'opposer à la position ambitieuse du Parlement européen sur la réforme de la PCP. En dépit de leurs affirmations du contraire, les gouvernements européens vont dans la mauvaise direction et tentent de se soustraire à la mise en place d'une PCP durable. Le dernier mandat du Conseil est encore moins ambitieux dans un certain nombre de domaines clés.

Dans cette phase finale des négociations, le Parlement européen doit insister sur la fixation des quotas de pêche à des niveaux durables d'ici 2015 avec un objectif de reconstitution des stocks d'ici 2020. Il faut aussi des objectifs contraignants pour améliorer la sélectivité de l'équipement de pêche. Les Verts continueront en outre à soutenir toute proposition qui accorde un accès prioritaire à la pêche à tous ceux qui pratiquent une pêche durable. 

Malgré une volonté publique claire et sans équivoque en faveur de l'arrêt, pour toutes les espèces de poissons pêchées, de la pratique insensée et inutile des rejets, et malgré le vote en plénière des députés européens, la principale préoccupation des gouvernements européens semble être de tenter de s'octroyer des exemptions. L'équipe de négociation du Parlement doit rester ferme et exiger une véritable interdiction des rejets avec des dérogations très limitées. Il est également crucial qu'afin de réduire les possibilités de fraude, les rejets autorisés soient comptés par sortie de pêche et non comme un total annuel.

Le Parlement européen a exprimé sa volonté de passer des compromis avec les exigences des gouvernements conservateurs mais n'est pas prêt à revenir sur les principes fondamentaux qui sont au cœur de la réforme. Nous ne pouvons pas rater cette occasion historique de réformer la politique commune de la pêche en Europe, le PE doit garder sa position.. "

Recommandé

Opinion

Sunset over a crop field/ CC0 Federico Respini

La PAC doit être capable de répondre à nos défis !

Communiqué de presse

farmland©matt-benson

Ne ratons pas l’occasion de remettre à plat notre poli…

Document

© seastones.jpg

Le secteur de la pêche et la pandémie de Coronavirus

Communiqué de presse

@Erich Westendarp

La Commission de l'Agriculture adopte une position déc…

Merci de partager