Communiqué de presse


fr | en | de | es

L'Europe doit réagir avec fermeté et bâtir une véritable politique industrielle

Taxes sur les importations d'acier


La plénière a débattu de la décision de Donald Trump de procéder à augmentation de l'ordre de 25% des taxes sur les importations américaines d'acier et de 10% sur celles de l’aluminium . Une décision qui pourrait avoir des conséquences dramatiques sur l'industrie européenne sans réaction rapide de l’UE.

Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe Verts-ALE :

« Donald Trump n’est pas simplement en train de remettre en cause les tarifs commerciaux.

En quittant l'Accord de Paris sur le climat, en remettant en cause l'accord nucléaire iranien ou en contournant l'Organisation mondiale du commerce, chacune de ses actions constitue une menace pour l’ordre international et la paix.

À long terme, tout le monde est perdant dans les guerres commerciales. L'UE doit éviter toute aggravation du conflit, défendre vigoureusement le multilatéralisme. Elle doit s'assurer que les règles du libre-échange soient balisées par des normes sociales et environnementales ambitieuses effectivement respectées. "

Pour Yannick JADOT, Vice-président de la Commission du Commerce international:

«  La décision de Donald Trump d'imposer des taxes très élevées sur les importations d'acier et d'aluminium est injustifiable au regard du droit international. Après l'Accord de Paris et l'accord sur le nucléaire iranien, il semble que Trump veuille transformer son pays en "rogue state" en s’exonérant des règles communes et du multilatéralisme.

La capacité de l'Union européenne à peser politiquement sur la scène internationale est une nouvelle fois posée. L'UE a une politique commerciale commune mais peine  à bâtir collectivement une diplomatie commerciale. Trop souvent divisée face à la Chine ou d'autres partenaires commerciaux, elle apparaît au mieux naïve géopolitiquement, au pire incapable de défendre son industrie et ses emplois.

Une solution doit être recherchée dans le cadre de l'OMC. Mais à court terme, l'UE doit imposer des mesures de rétorsions commerciales à hauteur du préjudice subi, ni plus, pour ne pas engager une escalade, ni moins, pour protéger notre industrie.

Si l'agression commerciale de Trump est inacceptable, le Président américain pose néanmoins la question légitime de la souveraineté industrielle d'une grande économie. Ce dossier illustre parfaitement que commerce et industrie riment aussi avec politique, souveraineté et sécurité nationale.

L'UE continue de manquer dramatiquement d'une politique industrielle commune et, conséquemment, de diplomatie commerciale commune. Les nationalismes industriels des 28 États membres sont obsolètes et anachroniques. Depuis des années, face à la crise européenne de la sidérurgie, les écologistes défendent un plan européen de modernisation de nos entreprises pour qu'elles innovent sur les produits et les processus de fabrication, notamment par l'efficacité énergétique et carbone de leur production. De même, nous défendons l'intégration des normes sociales et environnementales dans le commerce ainsi que l'établissement d'une taxe carbone aux frontières de l'Union. Face à l'agression commerciale de Trump, saisissons l'opportunité de compléter efficacement l'intégration industrielle et commerciale européenne. »

EU must reject Trump's "every man for himself" approach

Trump trade tariffs


The European Parliament is today debating US President Trump's decision to impose tariffs on steel and aluminium.

Greens/EFA co-president Ska Keller comments:

"Trump isn't just threatening trade tariffs, he wants to tear up the entire international order. Whether it is leaving the Paris Climate Agreement, threatening the Iran nuclear deal, or bypassing the WTO, he is pushing an every man for himself agenda that would cause severe pain. In the long term, everyone loses in a trade war and the EU must robustly defend multilateralism, without escalating the conflict."

Greens/EFA trade spokesperson Yannick Jadot adds:

"The European Commission should immediately refer Trump's actions to the WTO. But that can't be the full extent of Europe's response. We must take targeted and appropriate measures to protect EU jobs and industry based on resource and carbon efficiency and show Trump that we will not allow him to cause such economic harm unchecked. The crisis shows the need for the EU to have its own industrial policy so that we are less susceptible to these destructive tactics."

 

Handelskrieg vermeiden und Interessen der Europäischen Union vertreten

Handelszölle der USA


Der amerikanische Präsident Donald Trump hat angekündigt, Zölle auf Einfuhren von Stahl und Aluminium zu erheben. Ausnahmen gelten bisher für Kanada und Mexiko. Die Abgeordneten des Europäischen Parlaments debattieren jetzt die angekündigten Strafzölle.

Ska Keller, Vorsitzende der Grünen/EFA-Fraktion, fordert die Europäische Union auf, den Multilateralismus entschlossen zu verteidigen:

„Der amerikanische Präsident droht, den Multilateralismus seiner eigenen Agenda unterzuordnen und die internationale Ordnung auf den Kopf zu stellen. Donald Trump schert sich nicht um internationales Recht, die Europäische Union sollte mit einem Verfahren vor der Welthandelsorganisation reagieren. Die Europäische Union  kann sich bis zu einer Entscheidung der Welthandelsorganisation wehren, sollte aber eine Eskalation vermeiden. Langfristig würden in einem Handelskrieg alle verlieren, die Europäische Union muss den Multilateralismus entschlossen verteidigen.“

Reinhard Bütikofer, industriepolitischer Sprecher der Grünen/EFA-Fraktion und Mitglied der Delegation für die Beziehungen zu den USA, ergänzt:

„Wir müssen versuchen, einen Handelskrieg zu vermeiden und gleichzeitig die Interessen der Europäischen Union zu vertreten. Donald Trump schiebt Sicherheitsbedenken vor, tatsächlich will er die Welthandelsordnung rückabwickeln. Die Europäische Union muss sich auf noch mehr gefasst machen und mit einer aktiven Handelsdiplomatie international Verbündete finden. Die Kunst der Europäischen Union nach innen liegt darin, keine Spaltung entlang unterschiedlicher Industrieinteressen zuzulassen. Die Europäische Union braucht eine gemeinsame Industriepolitik.“

La UE debe rechazar el enfoque de Trump de "cada uno por su cuenta"

Tarifas comerciales de Trump


El Parlamento Europeo ha debatido hoy la decisión del presidente de Estados Unidos, Donald Trump, de imponer aranceles sobre el acero y el aluminio.

Declaración de Ska KELLER, Presidente del grupo de los Verdes-ALE:

"Trump no solo está amenazando los aranceles comerciales, sino que quiere destruir el orden internacional. Ya sea abandonando el Acuerdo Climático de París, amenazando el acuerdo nuclear con Irán o eludiendo a la OMC, está presionando a todo el mundo para imponer su agenda, lo que causaría un importante daño. A largo plazo, todos perderíamos en una guerra comercial y la UE debe defender firmemente el multilateralismo, sin escalar el conflicto.”

El eurodiputado de EQUO en Los Verdes/ALE, Florent MARCELLESI, ha señalado:

"La Comisión Europea debería remitir inmediatamente a la OMC estas medidas de Trump. Aunque esta no puede ser la única respuesta de Europa. Debemos tomar medidas específicas y adecuadas para proteger el empleo y la industria de la UE, basados ​​en la eficiencia en el uso de los recursos y del carbono. El grupo Los Verdes/ALE han preparado de urgencia una moción para resolución sobre la aceituna española."