fr | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Revenu Minimum - Lutte contre la pauvreté

Un Parlement qui ne se donne pas les moyens réels de lutter contre la pauvreté

Une large majorité du Parlement européen a adopté aujourd'hui le rapport de Mme Ilda Figueiredo sur "Le Rôle du revenu minimum dans la lutte contre la pauvreté et la promotion d'une société inclusive en Europe." (437 pour- 162 contre - 33 abstentions).

Les Verts/ALE, avec les socialistes et les communistes européens (S&D et GUE) avaient fait la proposition à la Commission européenne d'une directive-cadre sur le revenu minimum. Cette proposition n'a pas été soutenue par les autres Groupes politiques. Les Verts/ALE le déplorent et considèrent que le PE avait là un moyen de lutter concrètement contre la pauvreté (262 pour - 344 contre - 21 abstentions).

S'exprimant au nom du Groupe Verts/ALE, Karima Delli, membre de la Commission emploi et affaires sociales a déclaré:

"Avec notre proposition de directive-cadre sur le revenu minimum, le Parlement avait aujourd'hui l'occasion de doter l'Europe d'un outil essentiel pour lutter concrètement contre la pauvreté et donner, à chaque jeune, à chaque adulte, à chaque personne âgée, le droit à un revenu suffisant pour pouvoir sortir de la pauvreté et enfin vivre dans la dignité. Cela nécessitait de l'audace et du courage politique, pour mettre fin à ce scandale insupportable que représente la pauvreté durable.

"Mais par sa lâcheté et son manque de cohérence politique, la droite européenne portera la lourde responsabilité de l'échec de la stratégie UE-2020 et va créer encore plus de désillusion auprès de nos concitoyens et de toutes les organisations qui se battent jour après jour auprès des plus faibles."

Malika Benarab-Attou, membre de la commission pour la culture, l'éducation et la jeunesse, ancienne élève de l'École Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale, ajoute:

"Sans directive-cadre, notre projet de revenu minimum européen restera lettre morte. Le manque d'harmonisation des minimas sociaux dans les États membres de l'UE entraîne déjà une compétition dans le choix de résidence des citoyens. On prétend faire des économies, mais à quoi serviront-elles si ce n'est à exclure encore un peu plus les 84 millions de pauvres que l'on compte déjà dans l'Union européenne ?

"Proclamer comme le fait la droite que le Parlement européen n'a pas de compétences établies dans le domaine de la sécurité sociale n'est pas suffisant : nous devons placer la protection sociale au dessus des lois du marché."

Recommandé

Communiqué de presse

floriane-vita-FyD3OWBuXnY-unsplash.jpg
Building with glass windows reflecting clouds

Imposer la justice fiscale pour rétablir une justice s…

Communiqué de presse

jeremy-bezanger-OXrk8fG2aig-unsplash.jpg
Mobile phone showing a folder with different social media applications

Le Parlement vote en faveur des avancées proposées

Study

© Picture credits: PEXELS - PHOTO BY RODNAE PRODUCTION
Solidarity

Résilience et résistance - une étude de cas

Communiqué de presse

iStock

La Commission européenne doit prioriser le respect de …

Merci de partager