Communiqué de presse


fr | en

Conclusions du Conseil européen

Le "non" au CETA est un "oui" à l’Europe citoyenne


 

Réaction du Président du groupe Verts-ALE, Philippe LAMBERTS:

« Depuis trois ans, la Commission et les gouvernements de l’UE sont restés sourds à la mobilisation citoyenne inédite contre des politiques commerciales aveugles exclusivement au service des multinationales.

Loin d’être les trouble-fêtes de l’Europe, les élus belges francophones ont rappelé à l’ordre une classe politique qui s’est détournée du bien commun et sont devenus les porte-paroles de ceux et celles qui exigent un changement de cap radical dans nos politiques commerciales. Ces élus ont résisté aux opérations d’intimidation inacceptables de la Commission européenne et des gouvernements européens qui contrastent cruellement avec le silence des mêmes face aux blocages de certains États-membres, parfois bien moins peuplés que la Wallonie, quand il est question de lutter contre  l’évasion fiscale, de réguler la finance ou, pire encore d’accueillir des réfugiés.

Le non au CETA de la Wallonie nous donne l’occasion de remettre à plat des politiques commerciales conçues selon le dogme d’un droit au profit d’une minorité et qui font prévaloir les intérêts des entreprises et de leurs actionnaires sur l’intérêt général.

Désormais notre politique commerciale devra se soumettre aux standards sociaux, environnementaux et  sanitaires propres à toute démocratie avancée. Elle devra se fonder sur la transparence et le contrôle permanent des élus. Des conditions nécessaires pour renouer avec la confiance de nos concitoyens. »