Viktor Orbán

Communiqué de presse


fr | en | de

Le FIDESZ suspendu du PPE

PPE/FIDESZ


Le Parti populaire européen (PPE) s’est réuni aujourd’hui afin de décider du sort du parti hongrois d’Orbán, le Fidesz, que plusieurs membres du groupe PPE voudraient voir exclu de leur famille politique. La suspension a été retenue.

Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe verts-ALE :

« Il est honteux que le PPE ne se soit activé qu’à partir du moment où ses membres ont commencé à être attaqués et à apparaître sur des affiches. Le PPE n’a en effet pas jugé opportun de réagir quand Orbán a contraint une université à fermer ses portes ni quand des médias ont dû cesser leur activité du jour au lendemain, ou encore quand des juges ont été remplacés par des membres du parti. Pour une grande majorité du PPE, le comportement autocratique des politiciens d'extrême-droite est acceptable aussi longtemps qu’ils ne s’en prennent pas à leur propre famille politique.

Nous continuerons de lutter contre l'orbanisation de l'Union européenne et nous soutiendrons celles et ceux qui défendent les droits fondamentaux et les valeurs européennes partout dans l'Union, et ce, quel que soit le parti au pouvoir.

Le PPE et Manfred Weber doivent choisir leur camp : Celui d’un parti qui bafoue la liberté de la presse et la liberté académique, qui fait campagne contre les réfugiés et la société civile ou le camp de celles et ceux qui défendent les valeurs européennes et l'État de droit. »