euro-symbol
(C) Lars Aronsson

Communiqué de presse


fr | en | de

Les Verts/ALE appellent à la création de 'coronabonds' en réponse à la crise

Eurogroupe / Coronavirus


A la veille de la réunion de l'Eurogroupe des Ministres des Finances de la zone euro, les eurodéputés Verts/ALE de la commission des affaires économiques et monétaires appellent à la solidarité européenne et à l'émission de coronabonds via un nouveau fonds européen, comme détaillé dans un document publié aujourd'hui**. Les coronabonds, d'un montant de 1 000 milliards d'euros, devraient être garantis collectivement par les États membres de l'UE, couvrir les coûts liés à la crise du coronavirus, tels que les investissements dans les systèmes de santé, et contribuer à réorienter l'économie conformément au Green Deal ou Pacte Vert.

 

Claude Gruffat, eurodéputé membre de la Commission ECON et ancien Président de Biocoop, déclare :

«Il serait suicidaire pour l’Europe de répéter les mêmes erreurs que 2008 en mobilisant des moyens sans précédents pour sauver un modèle inadapté aux défis d’aujourd’hui et du futur. Au-delà de la solidarité entre pays, il nous parait fondamental d’orienter ces nouvelles masses financières vers une économie réelle décarbonée et plus responsable écologiquement. Par exemple, pour une agriculture favorisant l’autonomie alimentaire des territoires et donc beaucoup moins de transports alimentaires sur de longues distances. »

 

Damien Carême, eurodéputé membre de la Commission ECON, réagit :

« Assez de tergiversations : il est temps de déclencher une solidarité économique sans commune mesure au niveau européen. Les égoïsmes de l’Allemagne et des Pays-Bas mettent en péril l’ensemble du projet européen, c’est irresponsable ! Veillons aussi à ce que les investissements à venir servent notre indispensable transition, en conformité avec la taxonomie verte récemment adoptée. Soyons clairs : aucune subvention pour les énergies fossiles ! Le Green Deal doit être au coeur de notre plan de sortie de crise, dès maintenant. »

 

Karima Delli, eurodéputée membre d'ECON également, ajoute :

« Pas de place pour les positions minimalistes quand il s’agit de sauver nos concitoyennes et concitoyens. Nous proposons un réel bond en avant, avec un instrument de mutualisation des dettes ou « coronabonds », destiné à financer les dépenses publiques durant au moins deux années. Seule la solidarité pourra l’emporter face à cette polycrise. Cet instrument devrait compléter l’action de la Banque centrale européenne et la dérogation aux règles budgétaires. »

 

** C’est dans une démarche responsable et résolument européenne que les eurodéputé·e·s Verts/ALE défendent la création de titres de dettes communs qui alimenteraient un « Fonds coronavirus européen ». De nouvelles ressources propres de l’Union, telles que la taxation du numérique, pourraient contribuer au remboursement. Ce cadre proposé - que les eurodéputé·e·s verts souhaitent voire établi par la procédure de codécision - permettrait donc de s'attaquer conjointement aux coûts économiques de la crise sans ajouter de manière disproportionnée de la dette publique aux États membres les plus durement touchés par la crise. Il contribuerait ainsi à éviter une nouvelle crise de la dette souveraine en Europe et à construire une nouvelle prospérité durable et partagée.