Communiqué de presse


fr | en | de

Futur de l’UE

Débat avec le Premier Ministre d’Irlande, Léo Varadkar


Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du Groupe des Verts-ALE :


"L'Irlande est probablement l'État membre qui sera le plus touché par le Brexit. Pour des raisons économiques évidentes mais également parce que ce processus pourrait avoir des conséquences sur la paix dans le pays. Toute résurgence de la violence en Irlande serait une catastrophe pour les communautés concernées mais également une flèche venant percer le coeur-même de l'Union européenne qui était, et reste, un projet de paix. »

« Le Brexit est un défi à relever que nous aurions pourtant pu éviter. Ce défi ne doit pas pour autant nous faire perdre de vue ceux à caractère existentiel pour l'avenir de l'UE.

Le gouvernement irlandais a cruellement manqué d’ambition dans la lutte contre le changement climatique. Notamment, en s'opposant au projet de loi sur la réduction des déchets proposé par les Verts irlandais. Avec ses ressources abondantes d’énergies renouvelables, l’Irlande pourrait se positionner à l’avant-garde de la transition écologique de l’économie. La prospérité future de l’Irlande et celle de l’UE en dépendent. »

« Si nous voulons que notre marché et notre monnaie uniques prospèrent, qu’ils profitent à tous et pas uniquement aux plus riches, nous devons mettre fin à la course vers le bas qui sévit dans les domaines de la fiscalité et de la protection sociale. L’Irlande devrait être au centre des efforts de coopération sur les questions fiscales pour donner une chance à la justice fiscale en Europe. »