Communiqué de presse


fr | en | de

Fusion nucléaire

le projet ITER est un véritable "hold up" sur le contribuable européen


Ce lundi 05 décembre 2011, la commission des budgets du Parlement européen a donné son accord pour rallonger de 1,3 milliard d'euros les moyens alloués au projet de recherche pharaonique ITER pour les seules années 2012 et 2013. Le Groupe des Verts/ALE avait demandé l'arrêt de la recherche sur la fusion et qualifient ITER d'un projet déraisonnable sur tous les plans. Il a donc voté contre cette proposition.

Pour Isabelle DURANT, Vice présidente du Parlement européen et membre de la commission des budgets:

"En plus de l'hérésie technologique et énergétique que représente le projet de fusion nucléaire ITER dont les résultats - hypothétiques - ne devraient pas se faire attendre avant 2050, les Etats membres, qui n'avaient soi-disant plus les moyens de financer le budget européen pour 2012, en trouvent envers et contre tout pour sauver ITER tout en mettant en danger le financement des projets européens à forte valeur écologique. Soulignons l'incroyable attitude du Conseil et d'une majorité du PE pour leur "bébé", qui a déjà coûté et coûtera encore beaucoup plus cher que prévu, et dont les surcoûts sont financés au détriment de ce que le Parlement européen avait soit disant ''obtenu"."

François ALFONSI, membre de la commission du budget:  

''Alors que les Etats membres font de la rigueur dans tous les budgets nationaux et qu'ils imposent des coupes sombres dans les budgets d'investissement et de recherche européen, comme ils viennent de le faire dans le budget 2012, ils continuent, avec le soutien de la droite et des socialistes européens, de vouloir financer l'impasse écologiste qu'est le programme ITER pour 1,3 milliards euros pour 2012 et 2013 dont 360 millions. En réalité c'est l'orgueil des Etats qui empêche ces derniers, et en premier lieu la France, de penser une politique énergétique durable pour l'Europe après la catastrophe Fukushima.''


Merci de partager