Green future

Communiqué de presse


fr | de | en

La crise climatique exige des actions immédiates et un nouveau modèle de développement

Green deal


Frans Timmermans, Vice-président de la Commission européenne, présentera le "Green Deal européen" au Parlement européen réuni en plénière extraordinaire. La session qui durera 2 heures débutera à 14h.

 

Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe des Verts-ALE:

« Nous nous réjouissons que la nouvelle Commission Européenne ait fait de la question écologique une priorité et que son premier acte politique soit l’annonce d’un Green Deal européen. Ce qui compte à présent ce sont les propositions législatives concrètes et leur mise en oeuvre.

Pour le groupe Verts-ALE, la crédibilité du Pacte Vert sera mesurée à l’aune de 4 critères : son efficacité pour limiter le réchauffement climatique à 1.5°, sa contribution à la réduction des inégalités sociales, sa capacité à remplacer le modèle productiviste-libre-échangiste par un modèle de développement durable et, enfin, son pouvoir de remettre la finance au service de la société.

La crise climatique exige un changement fondamental de paradigme sociétal au niveau mondial. Cela fait près d’un demi-siècle que les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme. D’abord sur l’épuisement des ressources et ensuite sur les pollutions directement liées au modèle productiviste. Chaque jour qui passe nous fait payer plus cher la facture de l’inaction.

L'UE devrait avoir pour ambition de  réduire ses émissions de 65% d’ici 2030. Un tel engagement nécessite une approche globale garantissant la cohérence des politiques publiques. Sans refonte radicale de nos politiques énergétique, du logement, des transports mais également agricole et commerciale, le Pacte Vert est voué à l’échec.  La transformation qu’il présuppose doit aller de pair avec un progrès social et, par ailleurs, s’appuyer sur des investissements massifs clairement destinés à enrayer la crise climatique et à accroître la production de biens communs."