fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Les députés se prononcent en faveur d'une réforme "suicidaire" des règles budgétaires de l'UE

Aujourd'hui, les députés européens ont décidé de poursuivre la réforme des règles budgétaires de l'UE. Si elle est adoptée, cette réforme renforcera l'austérité et privilégiera la réduction arbitraire de la dette au détriment des dépenses sociales, des services publics et de l'investissement, pourtant si nécessaire. Le Groupe des Verts/ALE a remis en question le mandat de négociation pour la réforme des règles budgétaires de l'UE permettant le vote d'aujourd'hui sur la réforme proposée. Un accord avec les Etats membres doit être trouvé dans les semaines à venir afin que la réforme soit adoptée avant les élections. 

Déclaration de Philippe Lamberts, député européen et  président du Groupe des Verts/ALE et négociateur au sein de la commission des affaires économiques et monétaires : 

"Les groupes S&D, PPE et Renew veulent introduire de nouvelles règles budgétaires  aux conséquences considérables, sans discussion ni contrôle. Grâce à nos efforts, les députés ont au moins eu l'occasion de prendre la mesure de ce que les trois groupes tentent de faire passer au Parlement. 

"La réforme, telle qu'elle se présente, empêchera les États membres d'investir dans les projets et de couvrir lesdépenses sociales qui sont essentiels pour surmonter les multiples crises auxquelles nous sommes confrontés. L'urgence climatique, la neutralité carbone, la révolution industrielle verte, la guerre en Ukraine : tout cela exige des pouvoirs publics qu'ils investissent un minimum de 2% du PIB chaque année pendant les 25 prochaines années. Il est inévitable qu'une partie de ces investissements soit financée par l'emprunt public.

"Au lieu de poursuivre le fantasme idéologique de la réduction des dettes et des déficits avant toute autre priorité, l'UE a besoin de réformes qui renforcent notre économie. Ces règles nous couperont les ailes , à un moment où nous devons relever des défis. Cela signifie que l'UE opte pour la réduction des services publics et de la sécurité sociale, et met en péril la cohésion sociale de nos sociétés.

"En dépit du consensus entre les économistes, la société civile et les syndicats sur le fait que la gouvernance économique de l'UE doit permettre l'investissement, la réforme actuelle, profondément problématique, recrée les mêmes problèmes que les règles précédentes. Nous voulons des règles ancrées dans la réalité, soutenues par une vision stratégique et associées à une capacité d'investissement commune européenne.”

En savoir plus: 

Le dossier fera l'objet de négociations entre les Etats membres et le Parlement.

Financer notre avenir : Pourquoi nous rejetons la nouvelle règle fiscale

Recommandé

Communiqué de presse
https://unsplash.com/photos/a-group-of-women-holding-signs-and-wearing-masks-b_e1YM7Z99A
Abortion
Communiqué de presse
https://unsplash.com/de/fotos/luftaufnahmen-von-grunen-baumen-und-feldern-bei-tag-ZYohVTeA1xk
CAP
Communiqué de presse
Photo by Adam Azim on Unsplash
Waves crashing
Communiqué de presse
https://unsplash.com/photos/three-white-windmill-during-daytime-a1Lm99Kkqtg
Phase out of ECT

Merci de partager