fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Le Parlement européen enterre la réglementation européenne sur les pesticides

Aujourd'hui, les membres du Parlement européen ont rejeté le règlement sur l'utilisation durable des produits phytopharmaceutiques (SUR). Les députés du centre, de droite et d'extrême droite, encouragés par les lobbies des grandes industries agroalimentaires, ont réussi à affaiblir le texte dans des domaines cruciaux. En plus d'adopter des objectifs de réduction irresponsables, ils ont également supprimé la protection des jardins d'enfants, des écoles, des hôpitaux et des maisons de retraite dans les zones dites sensibles, ainsi que des règles contraignantes pour la lutte intégrée contre les parasites alors qu’il s’agit d’un outil capital pour la mise en œuvre de pratiques durables dans l'agriculture. En fin de compte, le texte n'était bon pour personne. Les membres du Parlement européen n’ont réussi à protéger ni notre santé ni notre planète.

Déclaration de Sarah Wiener, députée européenne du Groupe des Verts/ALE et rapporteur du Parlement européen pour le SUR:

"Aujourd'hui, les membres du Parlement européen ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la proposition de règlement sur les pesticides. C'est un coup dur pour la protection de l'environnement et de la santé publique. La majorité des députés européens ont fait prévaloir les profits des grandes entreprises agricoles au détriment de la santé de nos enfants et de la planète.

Les négociations sont en cours depuis des mois et nous avons réussi à obtenir un rapport solide au sein de la commission ENVI. Mais, relayant les intérêts du secteur agroalimentaire, les eurodéputés de droite et d'extrême droite, ainsi que certains membres de Renew et du S&D, ont voté pour un rapport en plénière terriblement affaibli. En particulier, en ce qui concerne la protection de la santé publique et de la biodiversité, ainsi que le soutien aux agriculteurs. L'objectif du SUR est de réduire de moitié l'utilisation des pesticides chimiques d'ici 2030. Mais, sans règles contraignantes pour la lutte intégrée contre les parasites et en l’absence de contrôle, ce n'est que de l'écoblanchiment. Ce n'était tout simplement pas un texte pour lequel nous pouvions voter en toute conscience.

L’alliance entre l'extrême droite, les conservateurs et les libéraux a réussi à annihiler la position du Parlement en votant également contre le renvoi en commission. Cela signifie que les négociations en trilogue ne peuvent pas débuter et qu'il n'y aura tout simplement pas de nouveau règlement sur l'utilisation durable des pesticides.”

Recommandé

Communiqué de presse
Communiqué de presse
Photo by James Baltz on Unsplash
Photo by James Baltz on Unsplash

Député(e)s responsables

Sarah Wiener
Sarah Wiener
Député-e

Merci de partager