split screen with fossil fuel factory and windmills
fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Les commissions du Parlement rejettent la désignation de l'énergie nucléaire et du gaz comme durables

Taxonomie

Aujourd'hui, une délégation de plusieurs partis a rejeté la proposition de la Commission qui visait à qualifier le gaz et l'énergie nucléaire de durables. Le vote a eu lieu dans les commissions de l'environnement (ENVI) et des affaires économiques et monétaires (ECON). La résolution votée aujourd'hui est attendue lors de la session plénière de juillet. Le Groupe des Verts/ALE appelle tous les députés européens à rejeter l'acte délégué.

Déclaration de Marie Toussaint, membre de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire:

“Le vote d’aujourd'hui montre que même si de nombreux membres du Parlement comprennent que l'énergie nucléaire et le gaz ne sont pas durables, la course est encore serrée. Nous avons besoin d'investissements dans l'expansion massive des énergies renouvelables pas dans la perpétuation d'un système énergétique dangereux et climaticide basé sur les fossiles et les fissiles. Le Green Deal ne doit pas être utilisé pour financer des énergies qui nuisent à l'environnement et au climat et présentent des risques ingérables. L'UE a la possibilité de prendre la tête de la lutte contre le changement climatique au niveau mondial et de fixer la norme d'excellence en matière d'investissement dans une économie climatiquement neutre.”

Déclaration de Damien Carême, membre de la Commission des affaires économiques et monétaires:

"Le vote d'aujourd'hui est un signal clair envoyé à la Commission : dans son action en faveur de la finance durable, l'UE ne sera crédible que si, et seulement si, seules les énergies réellement durables et qui participent d’une politique climatique et environnementale crédible sont labellisées comme telles.Ce vote est aussi un premier pied de nez aux lobbyistes des grandes entreprises énergétiques russes qui ont, ces dernières années, déployé des moyens considérables pour que la Commission européenne intègre le gaz et le nucléaire dans la taxonomie européenne, comme l’a récemment révélé Greenpeace. Les investissements à long terme dans des projets gaziers ne font que prolonger notre dépendance envers la Russie et envers d’autres pays tout aussi peu démocratiques, et retardent d’autant le passage complet aux énergies renouvelables en les privant des fonds indispensables. J’en appelle aujourd’hui à la responsabilité des députés européens de tous les groupes politiques : ils doivent s’engager fermement pour la fin de la dépendance aux combustibles fossiles et voter contre l’actuelle proposition de la Commission lors du prochain vote en plénière."

En savoir plus :

76 membres des deux commissions se sont opposés à l'acte délégué de la Commission européenne. 62 membres ont voté contre l'objection, 4 se sont abstenus.

En plénière, une majorité absolue de 353 voix (sur un total de 705 députés) est nécessaire pour rejeter la proposition de la Commission.

Recommandé

Communiqué de presse

sofia-wang-mBKtIykWu_s-unsplash.jpg
Image of a wetland

Restauration de la biodiversité et réduction des pesti…

Communiqué de presse

viktor-kiryanov-lAcYPEiau0U-unsplash.jpg
Picture of an industrial site at sunset, emitting clouds, with mountains in the background.

Le Groupe des Verts/ALE se bat pour des mesures climat…

Communiqué de presse

Le Parlement européen rejette un système d'échange de …

Communiqué de presse

Les eurodéputés votent pour mettre fin au moteur à com…

Député(e)s responsables

Damien Carême
Damien Carême
Député-e
Marie Toussaint
Marie Toussaint
Vice-Président-e

Merci de partager