fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

NSA - Espionnage - Données bancaires européennes

Suspendons l’accord SWIFT avec les États-Unis

Face aux révélations concernant les services de renseignements américains - NSA - à savoir qu'ils espionnent les données bancaires des citoyens européens, le Parlement européen a décidé de demander, dans sa résolution adoptée aujourd'hui, que l’accord SWIFT avec les États-Unis soit suspendu. L'accord règle le transfert de données bancaires européennes aux autorités américaines dont l'objectif est la lutte contre le terrorisme.  

Réagissant à l'issue du vote, Hélène FLAUTRE, députée européenne du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission des libertés civiles du PE, a estimé que :

«Le Parlement européen demande la suspension de l'accord SWIFT. Il ouvre ainsi la voie au Conseil européen des 24 et 25 octobre: les chefs d'États et de gouvernements des États-membres ont l'opportunité de prouver que la défense des droits fondamentaux des citoyens prévaut sur toute autre considération.  

Quelques jours après les révélations d’espionnage par la NSA des communications privées de citoyens français, après l'adoption de notre résolution sur les programmes de prisons et vols secrets de la CIA le 10 octobre dernier, il est temps de mettre un terme au climat d’impunité qui entoure la lutte contre le terrorisme par les États-Unis sur le territoire de l’Union! »  

Jan Philipp ALBRECHT, député européen du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission des libertés civiles du PE, a pour sa part estimé que : 

« Le Parlement européen envoie un message clair: ça suffit! Le nouveau scandale de surveillance rend absurde les accords de l'UE avec les États-Unis pour combattre le terrorisme. L’accord (nom officiel :le traité TFTP (Terrorist Financing Tracking Program), pour traquer les transferts d'argent qui financent le terrorisme est basé sur la confiance mutuelle. Quel sens a un tel accord s’il est contourné par les services secrets américains?

Face à des nouvelles révélations, l'Union européenne ne peut pas rester immobile. Un véritable partenariat avec les États-Unis nécessite une confiance mutuelle. Les gouvernements des États membres de l'UE ne doivent pas en rester à  l'état ​​de choc. Il nous faut défendre nos valeurs fondamentales dès lors qu'elles ne sont pas respectées. Les chefs d’États et de gouvernements doivent se positionner clairement et sans ambiguïté  à ce propos lors du Sommet européen qui débute demain. » 

Recommandé

Study

© Picture credits: PEXELS - PHOTO BY RODNAE PRODUCTION
Solidarity

Résilience et résistance - une étude de cas

Communiqué de presse

iStock

La Commission européenne doit prioriser le respect de …

Communiqué de presse

European Council
European Council

EUCO : Accord conclu sur l'embargo partiel de l'UE sur…

Communiqué de presse

Guerre en Ukraine : pas d’impunité pour les crimes de …

Député(e)s responsables

Jan Philipp Albrecht
Jan Philipp Albrecht
Député-e

Merci de partager