windmill_climate@constantine-fountos
@constantine-fountos

Communiqué de presse


fr | de | en

Réduire de 65 % nos émissions de CO2, c'est possible!

Grève Mondiale pour le climat


À partir de demain (vendredi 20 septembrejusqu’au 27 septembre, partout dans le monde, les citoyens descendront dans la rue pour demander la fin des énergies fossiles et une meilleure protection du climat. En parallèle du 21 au 23 septembre, se tiendra à New York, le Sommet « Action climat » des Nations Unies. Et le 2 décembre prochain, c’est à Santiago du Chili que s’ouvrira la 25ème conférence des Nations Unies pour le Climat.

Pour Yannick JADOT, député européen et membre de la délégation du Parlement européen qui se rendra au Chili:

« Le temps presse mais il est encore possible d’atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à 1.5°. Pour ce faire, l’UE doit veiller à combler l’écart qui existe entre les demandes des citoyens et la réalité des politiques publiques européennes mises en œuvre. Nous devons être plus ambitieux dans nos objectifs de réduction d’émissions de CO2. La trajectoire actuelle, fixée à 40% d’émissions de CO2 en moins par rapport à 1990 est bien trop faible pour que l’UE respecte ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris. C’est de 65% que nous devons réduire nos émissions d’ici 2030 si nous voulons avoir une chance de rester sous les 1.5 degrés Celsius de réchauffement climatique. Par ailleurs, la nouvelle Commission doit s’engager à refaire une proposition pour un verdissement de la politique agricole commune et à fixer un prix pour les émissions du transport aérien et maritime. Elle doit aussi s’engager sur un budget européen qui consacre 50% des fonds à des investissements respectueux du climat.

Nous travaillons déjà à atteindre ces objectifs au Parlement européen. Les chefs d’État et de gouvernement, doivent cesser d’obstruer nos efforts et prendre conscience que l'inaction climatique est dangereuse. C'est pourquoi, nous serons dans la rue, avec les jeunes et les moins jeunes, dans les jours qui viennent ».