Communiqué de presse


fr | de | en

Crise des réfugiés/ Sommet UE-Turquie

L'UE doit aborder le problème de violation des droits humains


Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe Verts-ALE:

"Si la crise des réfugiés oblige l'Union européenne à coopérer avec la Turquie, cela ne doit pas pour autant oblitérer la situation alarmante concernant les droits humains ni la guerre civile dans le pays.

L'atteinte à la liberté de la presse et le nombre de journalistes emprisonnés ne sont en aucun cas tolérables. Il est inacceptable que le Président Erdogan refuse toujours se conformer à la décision de la Cour constitutionnelle demandant la libération du journaliste Can Dündar. Par ailleurs, des centaines de civils ont péri dans le conflit opposant le PKK et les forces de sécurité. Ils sont de plus en plus nombreux à devoir fuir les villes du Sud-Est.

Ces questions ne peuvent être éludées lors du Conseil qui s'ouvrira lundi et la relance du processus de paix avec les Kurdes devrait figurer à l'agenda."