Refugee Camp Lebanon
Worldbank (CC BY-NC-ND 2.0)

Communiqué de presse


fr | en

Les conclusions ne peuvent être dictées par Orbán et Seehofer

Mini-Sommet migration


Déclaration de Ska Keller et Philippe Lamberts, Présidents du groupe Verts-ALE:

"Il serait désastreux que le sommet de ce week-end aboutisse à un accord taillé selon les exigences de Seehofer et d'Orban. Cela reviendrait à étendre à l'ensemble de l'UE les conditions horribles rencontrées en Hongrie avec ses zones de transit, des enfants réfugiés emprisonnés et des frontières scellées.

Ce sommet n'a de valeur que s'il permet de remettre la solidarité au centre de la politique européenne sur les réfugiés. Pour mettre fin aux souffrances de celles et ceux qui s'aventurent en Méditerranée, des quotas contraignants de réinstallation sont nécessaires tout comme des visas humanitaires et une répartition équitable des réfugiés dans toute l'UE. Transférer notre responsabilité de protéger les réfugiés à des pays comme la Libye où les gens sont victimes de torture et d'esclavage est inhumain. 

Nous avons besoin d'une solution commune européenne. Les propositions d'accords bilatéraux d'expulsion entre pays européens de la chancelière Merkel ne peuvent qu'exacerber les défaillances du système de Dublin et signifier la fin de la liberté de circulation au sein de l'UE."

**Les Présidents Verts/ALE et des autres groupes politiques du PE ont adressé cette semaine une lettre au président du Conseil, Donald Tusk, demandant  aux chefs d'État et de gouvernement d'accélérer la réforme de Dublin et de suivre la décision du Parlement européen.

Lien vers la lettre: http://extranet.greens-efa-service.eu/public/media/file/1/5655