fr
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Revenus des agriculteurs

Le Parlement européen prend position sur le revenus des agriculteurs

Un rapport sur "des revenus plus justes pour les agriculteurs dans le cadre d'un meilleur fonctionnement de la chaîne alimentaire" et dont l'auteur est José BOVE (Verts/ALE), Vice président de la commission agriculture du PE, sera débattu et mis au vote durant la prochaine session du Parlement à Strasbourg (6 au 9 septembre 2010).

Les députés européens "sont conscients que l'agriculture n'est pas une production comme les autres et que les paysans ne jouent pas à armes égales face aux grands groupes de la transformation et de la distribution", estime José BOVE qui parlera de son rapport à l'occasion du briefing de presse des coprésidents du Groupe des Verts/ALE, mardi 7 septembre à 14h00 à Strasbourg.

Adopté le 29 juin à une large majorité par la commission de l'agriculture, les députés y dénoncent les pratiques abusives de certains groupes industriels et de la grande distribution, et adressent un signal clair à la Commission européenne avant qu'elle ne rende public sa proposition de réforme de la PAC.

José Bové rappelle qu'en 1995, les agriculteurs pouvaient compter sur une plus ajoutée de 31% alors qu'aujourd'hui ils ne perçoivent plus que 20% de plus value. Les poids lourds de la transformation et de la distribution accaparent la majeure partie de la valeur ajoutée en imposant des prix extrêmement bas aux agriculteurs tout en maintenant des prix élevés pour les consommateurs.

Le rapport demande à la Commission européenne de prendre les mesures indispensables pour permettre aux agriculteurs de négocier collectivement face aux industriels de l'agro-alimentaire et de la grande distribution et obtenir des prix couvrants leurs coûts de productions et rémunérant équitablement leur travail.

Conscients des déséquilibres entre les grandes entreprises du commerce et de la transformation, d'une part et les paysans d'autre part, les députés demandent une réelle transparence de la chaîne agricole en proposant que les plus grands groupes publient régulièrement des données leur activité.

Face aux dégâts provoqués par la volatilité extrême des cours des matières premières agricoles, le rapport demande que l'Union européenne adopte des mesures adaptées contre la spéculation sur les matières premières agricoles.

Recommandé

Opinion

Creative Commons
Animal-transport

Comment mettre fin aux transports cruels d'animaux : l…

Communiqué de presse

Un cadeau pour les eurosceptiques, l’agro-business et …

Communiqué de presse

© markus-winkler
Farmland

Il faut rejeter cette PAC

Communiqué de presse

Le Parlement se prononce en faveur d’une chaîne alimen…

Député(e)s responsables

José Bové
José Bové
Député-e

Merci de partager