Communiqué de presse


Sommet Rio+20

"Le futur que nous voulons" ? Un futur écologiste


Demain débuteront à New York les premières discussions sur le "draft zéro" du futur accord du 4ème Sommet de la Terre de Rio+20. Ce document intitulé "Le futur que nous voulons" a été rédigé à partir d'un document de 6000 pages compilant les différentes contributions reçues, notamment celle de l'Union Européenne.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne EELV et co-Rapporteure de la Résolution du Parlement européen sur Rio+20 : "Ce draft zéro constitue le point zéro : aller en-deçà serait déraisonnable et nous priverait d'une sortie possible de la crise écologique. Sur la base des deux thèmes du Sommet que sont l'"économie verte" et la gouvernance mondiale, le Sommet doit nécessairement aboutir à des engagements ambitieux, clairs et contraignants avec un calendrier d'exécution jusqu'à 2020 et non 2030."

Et Sandrine Bélier de préciser : "Sur le premier thème, les écologistes européens appellent à une véritable transformation de l'économie par l'écologie. L'"économie verte" doit s'entendre comme une économie tout entière qui fonctionne dans les limites de la durabilité en matière de biodiversité, de préservation des services écosystémiques, de protection du climat et d'utilisation des ressources naturelles. Pour y arriver, des garanties devront être données dans l'ensemble des politiques sectorielles. Les mers et océans sont particulièrement concernés, ce qui implique l'adoption de nouveaux instruments juridiques internationaux de préservation, de gestion et de contrôle.

Quant à la gouvernance environnementale, il est urgent de palier aux faiblesses du système actuel. Cela passera par la transformation du Programme des Nations Unies pour l'Environnement en une véritable Organisation Mondiale pour l'Environnement : pour éviter un simple changement d'étiquette, il sera nécessaire d'allouer les ressources adéquates et un mandat à la hauteur des enjeux. En parallèle, il est de la plus haute importance de donner à la société civile les outils nécessaires pour prendre part à la gouvernance environnementale onusienne."

Et Sandrine Bélier de conclure: "Le draft zéro ne propose pas encore les solutions nécessaires à la sortie de crise. Il est encore temps d'élever le niveau d'ambition pour que la réussite de Rio+20 permette d'amorcer le passage d'un modèle de crise à un modèle de prospérité et de soutenabilité. Ce Sommet peut constituer un grand pas sur la route vers un futur écologiste."


Merci de partager