Caution nuclear radioactive/ CC0 Dan Meyers
Caution nuclear radioactive/ CC0 Dan Meyers

Communiqué de presse


fr | en

TRAITÉ SUR L'INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES - UN PAS DE PLUS VERS UN MONDE PLUS SÛR

Déclaration de Mounir SATOURI


Aujourd'hui (22 janvier), le groupe des Verts / ALE au Parlement européen célèbre l'entrée en vigueur du traité sur l'interdiction des armes nucléaires, qui interdit la classe d'armes de destruction massive la plus destructrice. Les Verts / ALE félicitent la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) et ses organisations membres pour avoir démontré que la société civile peut jouer un rôle essentiel pour relever les défis les plus urgents pour la sécurité mondiale et pour avoir rendu possible cette étape juridique historique. Les États membres de l'UE que sont L'Autriche, l'Irlande et Malte ont déjà signé le traité et les Verts / ALE appellent tous les autres États membres de l'UE à suivre cet example. Aujourd'hui, dans l'UE, la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne et l'Italie abritent toujours des armes nucléaires américaines. La France possède 300 armes nucléaires, avec le pourcentage le plus élevé au monde de son arsenal en état d'alerte.

Mounir Satouri, député européen, membre Verts / ALE de la sous-commission Sécurité et défense, commente:
 
"Nous félicitons ICAN et tous ceux qui ont combattu à nos côtés pendant si longtemps pour un monde sans armes nucléaires. Ce traité fournit une nouvelle voie et un nouveau cadre pour parvenir à l'élimination des armes nucléaires et rendre le monde plus sûr. Aujourd'hui, nous célébrons cette réalisation, qui met à notre portée un monde libéré de la menace de la dévastation nucléaire.
 
"Cette étape importante devrait être le début de discussions menant à un continent européen totalement exempt d'armes de destruction massive, y compris le retrait et le désarmement de la Russie, pour servir nos intérêts de sécurité communs, et en particulier ceux des pays d'Europe centrale et de l'Est. Les Verts / ALE appelle tous les États membres de l'UE à suivre les exemples de l'Autriche, de l'Irlande et de Malte et à signer et ratifier ce traité sans délai. L'UE devrait devenir une organisation régionale observatrice lors de la première réunion des États parties au traité. Toutes les institutions financières doivent cesser de financer la production et l'entretien des arsenaux nucléaires. Nous appelons la France à respecter son obligation en vertu du traité de non-prolifération nucléaire de négocier fidèlement le désarmement nucléaire, ce qui veut maintenant dire adhérer au Traité sur l'interdiction des armes nucléaires."